Né en 1972 à Buenos Aires, Juanjo Mosalini est le fils de Juan José Mosalini, grande figure du tango argentin. Passant toute son enfance au sein de la communauté des musiciens argentins, ayant comme professeur de piano et d’harmonie Gustavo Beytelmann et bénéficiant dès ses premiers pas de l’enseignement de Enzo Giecco, il ressent très tôt le désir d’ouvrir de nouveaux chemins à cette forme musicale.

Il commence ses études de bandonéon avec son père a l'âge de seize ans. En 1989, Juanjo Mosalini est l’invité de Marcel Azzola à Radio France. Il est choisi pour y faire la présentation du bandonéon dans une émission consacrée aux instruments à soufflets.

Cette même année est créée la classe de bandonéon du Conservatoire de Gennevilliers. Il en obtient le Premier Prix en 1993 et y enseigne dès lors durant cinq années comme assistant de la classe de Juan José Mosalini et enseigne le bandonéon au conservatoire d'Alfortville avant de prendre lui-même la direction d’une classe à Gennevilliers.

Juanjo Mosalini est l’un des rares bandonéonistes internationaux à jouer régulièrement comme soliste dans de grands orchestres classiques. La liste en est longue : The Rotterdam Philharmonic Orchestra, The Israel Symphony Orchestra Rishon Le Zion, Seoul Philharmonic Orchestra, Orchestre de Bretagne, Orchestre de Picardie, Orchestre ONPL, Camerata de Bourgogne, Orch de Santa Barbara – CD en 2004 label delos, Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi, Orchestre symphonique de Berne, Orchestre symphonique de Winterthur, Orchestra Del Teatro Massimo Di Palermo, Budapest Concert Orchestra et Orchestra della Magna Grecia.

Il s’engage également sur des projets plus personnels comme avec le duo qu’il forme avec le guitariste Vicente Bïgeholz dans lequel il explore l’univers des rythmes argentins dans la musique actuelle. Il plonge également dans l’improvisation et la composition de musique électronique avec la complicité du contrebassiste Olivier Sens. Enfin, le quatuor Mosalini-Teruggi, dont il est l’un des membres fondateurs, vient de faire paraître son second album.

Déjà vingt année de carrière font de Juanjo Mosalini l’une des figures incontournables de l’avant-garde musicale de l’Argentine en Europe.