Formé au conservatoire de Versailles, Pascal Ducourtioux est devenu multiinstrumentiste au fil de rencontres et de voyages (percussions, batterie, guitare, piano, mélodica, oud ).

Il fonde plusieurs ensembles de jazz (Sterne, Arc-en-ciel Orchestra, Un Ciel de Traîne, Dérives).

En 1997, il compose La Symphonie du Bout du Monde, créée en 2000 à La Coursive de La Rochelle. Il intervient dans le monde des marionnettistes, du théâtre et du cinéma et participe à de nombreux concerts et festivals français et étrangers. Pascal Ducourtioux voyage avec la musique depuis son enfance et un jour découvre le blues sur le manche d’une guitare, le classique sur les touches d’un piano et la musique contemporaine avec les percussions.

Il explore alors des pistes harmoniques et rythmiques métissées puis prend doucement son envol en compagnie d’autres artistes tels que Didier Levallet, J.F. Jenny Clark dans l’univers du jazz, avec Rodolphe Marconi, Didier Roten dans le monde du cinéma, avec le théâtre sur le fil, Bjorn Fuller, les Fous du Bassan pour les marionnettes. Il se produit régulièrement en ciné-concert notamment avec L’homme à la caméra ou avec La Belle et la Bête, spectacle crée au festival international du film d’amour de Mons avec Christian Leroy.

Pascal Ducourtioux a également composé Homo Loquax, L’opéra des glaces avec l’orchestre philharmonique de Radio-France. Il a accompagné Isabelle Autissier dans son spectacle Un homme à la mer. Curieux perpétuel, il multiplie les rencontres et les expériences plurielles et transversales.

Aujourd’hui le voyage continue avec « Bec de Cha, « Sénégal Acoustic », le trio vocal « New Tabou »… dans un univers croisé de tous les possibles avec l’envie de partager une rencontre avec le public, quelque soit la rampe des lumières qui en offre l’accès.