Un programme éclectique avec 6 représentations de théâtre qui raviront les spectateurs

Mardi 2 août : LE CID

de Corneille. Cie le Grenier de Babouchka.

Combats d'épées et musique sur scène accompagnent cette version fougueuse d'une des pièces les plus célèbres du répertoire classique français. Chimène et Rodrigue s'aiment d'un amour fou. Cependant, une querelle de leurs pères ruine leur espoir de mariage. Pour sauver l’honneur de sa famille, Rodrigue doit venger son père et tuer le père de Chimène. Bien que toujours amoureuse, Chimène doit à son tour défendre son honneur en réclamant à Don Fernand, roi de Castille, la tête de son amant. La situation semble désespérée mais Rodrigue obtient la faveur du roi en sauvant le royaume de l’invasion de leurs ennemis : les Maures...

Mardi 9 août : DON JUAN

de Molière. Cie Burlesques et associés.

Le Festin de Pierre » (Le titre « Don Juan » est donné après la mort de Molière pour distinguer l’oeuvre de sa version versifiée de Thomas Corneille) ! Chef d'oeuvre incontesté du théâtre français ! Oeuvre baroque, à la fois drôle et sombre, comique et héroïque. Pièce sans cesse montée, de toutes les façons possibles et si souvent réussie. Pourquoi « Burlesques Associés » se prend-elle l'envie de créer son « Don Juan » ?  Pour le plaisir bien sûr mais l'argument est un peu maigre. Nous n'avons pas non plus l'outrecuidance d'espérer apporter un éclairage réellement nouveau sur l'oeuvre. Non, nous voulons tout simplement faire goûter au public, qui nous suit depuis 6 ans déjà, ce festin raffiné. Notre recette sera assaisonnée comme il se doit de commedia dell'arte, de burlesque, de chants et de musique baroques (Lully notamment, interprété en direct par les 5 comédiens-musiciens-chanteurs sur instruments baroques), avec cette touche saltimbanque qui nous est chère.

Ce spectacle complet, au caractère baroque très affirmé, parle de choses sérieuses avec la fantaisie burlesque qui nous est propre et qui était omniprésente dans l’art de Molière, cet Art qui s’est tant « frotté » au jeu des italiens.

Mardi 16 août : LA FEMME DU BOULANGER

de Pagnol. Cie Baudracco.

Dans un village de Haute Provence, un boulanger récemment installé découvre un matin que sa jeune femme est partie avec un berger. Il décide de faire la grève du pain tant que sa femme n'est pas revenue. Le village se mobilise afin de retrouver sa boulangère.