Les ruisseaux de 1ère catégorie sont de bons endroits où pêcher. Ils regroupent tous les cours d’eau où les salmonidés sont majoritaires, avec notamment une population importante de truites. C’est pour cette raison que la pêche n’y est autorisée que durant l’ouverture de ce poisson, de mars à septembre. On y trouve aussi des vairons et des goujons, à pêcher en famille.

Autre caractéristique commune de la première catégorie, ce sont des lieux sauvages aux paysages somptueux, avec cascades magnifiques et aux eaux limpides.  

En vallée de la Dordogne, on peux diviser ces cours d’eau en trois zones géographiques car ils présentent des caractéristiques différentes en fonction de la géologie des lieux :

Les ruisseaux du Ségala

Bassin de la Bave et de la Cère, les ruisseaux de ce territoire ont entaillés de profondes vallées. Très sauvages, ces cours d’eau recèlent de nombreuses truites de souche qui se cachent dans les vasques des cascades, et au creux des gros rochers qui entravent les ruisseaux. 

Les principaux : le Tolerme, le ruisseaux de Candes, le Mamoul et le Cayla

Les ruisseaux de la Xaintrie

Bassin de la Maronne et de la Cère, cette dernière séparant la Xaintrie du Ségala. Ces ruisseaux sont assez semblables à ceux du Ségala, à la différence que de nombreux barrages transforment une partie de ces cours d’eau en 2 ème catégorie. 

En plus de la Cère et de la Maronne, nous pouvons ajouter les différents Glanes, les ruisseaux de la Pagésie et du Peyret.

Les ruisseaux du Causse

Les cours d’eau dans le causses sont peu nombre, car les rivières y sont souterraines, néanmoins les cours d’eau y sont magnifique, eau turquoise et barrages de calcaires. 

Nous pouvons citer l’Alzou, le ruisseau d’Ardailloux, et de Tournefeuille. 

Les ruisseaux de la vallée de la Dordogne

De façon générales, ces cours d’eau ont un parcours moins accidenté et sont assez facile d’accès pour la pêche. De belles truites de la Dordogne y remontent, mais attention, des saumons aussi. 

Quelques noms de ruisseaux : le Doustre, la Souvigne, la Ménoire, le Maumont et la Sourdoire

Dans ces espaces sensibles, pratiquez une pêche écoresponsable !