Le Black-bass

Parmi les poissons carnassiers de la Vallée de la Dordogne, nous retrouvons le Black-bass. Poisson sport par excellence de par sa combativité et la technicité de sa pêche. En Amérique du nord ce poisson est le plus recherché, et des compétitions nationales font des gagnant de véritables stars ! Découvrez les raisons d’un tel engouement pour ce poisson.    

Caractéristiques et description : 

Le black-bass appelé aussi achigan, est un poisson de la famille des Centrarchidés, son nom latin est « Micropterus salmoides ». Il possède un corps est trapu, et sa tête représente presque 1/3 de sa longueur. Le dos est vert foncé les flancs en dégradé vers le blanc du ventre, et le black-bass possède une ligne latérale composée de losanges verts foncés. Comme la perche et le sandre, le black a une double nageoire dorsale, et la première est épineuse. C’est un poisson très combatif qui n’hésite pas à sauter hors de l’eau en cas de capture.

Sa taille moyenne est de 25 à 50 cm avec des records en France à plus de 60 cm.

Répartition :                                                                                                                         

Le black-bass est originaire de l’Amérique du Nord où il est considéré comme le poisson sport d’eau douce. A ce titre, il a été introduit dans de nombreux cours d’eau du monde entier dont la France à partir de la fin du 19ème siècle avec plus ou moins de succès. En Vallée de la Dordogne, on le rencontre dans certains parcours no-kill, comme par exemple à Miel, à Alvignac et au Coiroux où il se pêche uniquement  aux leurres en no-kill.  

Mœurs :

Le black-bass vie en banc de quelques individus, les plus gros vivent en solitaire. Il affectionne les cours d’eau lents, lacs, étangs, bras morts de rivière et il se cache des prédateurs dans la végétation (herbiers, nénufars) et les arbres morts.

Pour le capturer, il faut donc aller le chercher là où il est et avec discrétion. N’hésitez pas à pêcher les endroits encombrés !

Reproduction :

Le black-bass se reproduit aux mois de mai et juin (d’où la période d’ouverture) suivant la température de l’eau (elle doit être comprise supérieure à 15°). Durant cette période il devient agressif et attaque tout ce qui passe trop près de son nid ou de ses alevins qu’il défend, dans ces conditions pas de pêche !!!

L’alimentation du Black-Bass :

On a coutume de dire que le black-bass mange tout ce qui peux rentrer dans sa bouche… Il peut manger des invertébrés (vers, larves aquatiques, insectes), des poissons (vairons, ablettes, gardons) mais aussi des écrevisses, des grenouilles, des souris et autres petits animaux susceptibles de tomber dans l’eau.

Cela fait des possibilités d’appâts et d’imitations presque infinies pour le capturer ! 

Les techniques de pêche au black-bass : 

La pêche du Black-Bass peut se pratiquer avec différentes techniques sportives :

  • La pêche aux leurres  
  • La pêche à la mouche

Nous ici, avons une préférence pour la pêche aux leurres de surface, les attaques du black sont énormes !

Règlementation de la pêche au Black-Bass :

Les périodes d’ouvertures sont différentes suivant le Département :

  • Dans le Lot, l’ouverture de la pêche du sandre suis celle du brochet qui ouvre aussi la pêche aux leurres et au posé (mort ou vif), en principe du premier mai  jusqu’au dernier dimanche de janvier de l’année suivante. Attention toutefois, durant les mois de mai et juin évitez de les pêcher car ils n’ont pas encore fini de se reproduire !!!
  • Dans le département de la Corrèze la pêche est autorisée du 2ème samedi de juillet jusqu’au 2ème dimanche de mars l’année suivante.

Lors de vos pêches évitez les zones de reproduction !

La taille légale de capture du Black-Bass est de 40 cm.

Simplifiez-vous la pêche, relâchez vos rêves !