Le Silure Glane

Le silure ? En Vallée de la Dordogne ? Oui, très localisé dans certains lacs, barrages,  il colonise partiellement la rivière Dordogne. Découvrez ce carnassier, où le rencontrer et apprenez à le connaître dans cette page.

Caractéristiques et description : 

Le Silure Glane est un poisson de la famille des Siluridae, son nom latin est « Silurus glanis ». C’est un des plus gros poissons d’eau douce, le record de France est à 2,74m pour un poids estimé à plus de 130kg !

Sa morphologie est particulière. Il possède une tête large, 6 barbillons et de petits yeux. Son corps ne possède pas d’écaille et sa coloration est brun à noir sur le dos en dégradé avec le dos blanc. Il faut noter que la coloration peut aussi être complétement orangé (mandarin) ou totalement blanc (albinos).

Répartition :                                                                                                                         

Le silure est originaire des pays de l’est de l’Allemagne à la Russie et a été introduit en France dans certains lacs et cours d’eau pour la pêche sportive. En Vallée de la Dordogne on le retrouve en petit nombre dans la partie avale de la Dordogne, dans des lacs de barrages tels que le lac du Causse, le barrage d’Enchanet et certaines gravières privées.

Mœurs :

Le silure est un poisson grégaire et territorial, il passe ses journées en petit groupe caché parmi les arbres morts ou la végétation. Il chasse plutôt au coucher, à moins qu’une proie facile lui passe à proximité en journée...

Reproduction :

Le silure se reproduit du mois mai au mois de juin, la reproduction se fait en couple dans un nid préparé en eau peu profonde. Durant cette période le male peut devenir agressif envers tout intrus passant à proximité du nid.

L’alimentation du silure :

Le silure est un carnassier, il se nourrit principalement de poissons : gardons, brèmes, carpes et tous autres gros poissons. D’ailleurs il est fréquent que les silures de plus de 2m se nourrissent de silures d’1m, ce qui contribue à la régulation de l’espèce. Mais c’est surtout un opportuniste, il peut aussi manger des petits mammifères et des oiseaux, comme dans le Tarn à Albi où il se régale de pigeons.

Pour le capturer donc que des gros appâts et des gros leurres !!!

Les techniques de pêche au silure : 

La pêche du silure est sensiblement la même que celle du brochet, seule la résistance du matériel et la taille des appâts diffèrent…

  • La pêche aux leurres
  • La pêche au Fireball (vif)
  • La pêche à la bouée (vif posé)
  • La pêche au posé (vifs, gros vers, pellets)

Règlementation de la pêche au silure :

Il n’y a pas de taille de capture légale pour le silure, mais cela ne vous empêche pas de pratiquer un pêche écoresponsable en relâchant vos captures !

Pas de date d’ouverture et de fermeture de ce poisson, seules les techniques utilisées pour le capturer ont des dates de fermeture, elles dépendent du département :

  • Dans le département du Lot la pêche aux leurres et au vif suit l’ouverture de la pêche du brochet : en principe du premier mai jusqu’au dernier dimanche de janvier de l’année suivante.
  • Dans le département de la Corrèze, vous avez la possibilité de le pêcher toute l’année sur les lacs de barrage en évitant tout de même les zones de reproduction des autres espèces !

Consultez notre page règlementation de la pêche en Vallée de la Dordogne.

Simplifiez-vous la pêche, relâchez vos rêves