Apprendre pour mieux comprendre. Découvrez le poisson de la famille des salmonidés le plus emblématique de la Dordogne : la Truite Fario. Description, moeurs, reproduction et alimentation, mais aussi règlementation et protection. Devenez incollable sur ce poisson pour mieux le capturer !

Caractéristiques et description : 

La truite Fario (Salmo trutta) est un poisson de la famille des salmonidés, tout comme la truite arc-en-ciel, l’ombre commun et le saumon atlantique. A l’âge adulte elle peut atteindre 25 cm dans les ruisseaux du Ségala et de la Xaintrie et jusqu’à 80 cm dans la rivière Dordogne. Son corps est fusiforme, sa couleur varie selon son lieu de vie. Sur la rivière Dordogne, la truite de souche ne possède pas de points rouges. En revanche elle en possède sur la plupart des ruisseaux du territoire. Jeune, la truite peut se confondre avec le Tacon, le saumon juvénile, une espèce très protégée sur notre territoire.
Il existe 3 formes différentes pour une même espèce en fonction du milieu de vie :

  • La truite Fario de rivière (qui a vécu toute sa vie en rivière)
  • La truite de mer (truite anadrome : ayant migré en mer et qui remonte à son lieu de naissance pour se reproduire). C’est une espèce protégée (remise à l’eau obligatoire en Vallée de la Dordogne)
  • La truite de lac (qui a vécu en grand lac) 

Répartition : 

La truite Fario se rencontre principalement en Europe, mais elle a été introduite dans de nombreux autres continents et pays. On peut donc la retrouver en Amérique, au nord des Etats-Unis et au Canada notamment, mais aussi en Océanie avec des introductions réussies en Nouvelle-Zélande et en Australie. Elle affectionne particulièrement les cours d'eau froids et bien oxygénés, comme les rivières, les ruisseaux et les lacs.

Moeurs :

La truite est un poisson territorial, qui défend sa place et son accès à la nourriture. La truite la plus grosse se réserve donc la meilleure place pour chasser. 
La truite occupe aussi un poste refuge qu’elle partage avec d’autres poissons en cas de danger. La discrétion s’impose pour pouvoir la capturer !

Reproduction :

La truite se reproduit du mois d’octobre au mois de janvier (d’où la période d’ouverture) suivant la température de l’eau (elle doit être comprise entre 5 et 12°). Les truites sont matures sexuellement vers 2 ou 3 ans. Les tailles légales de capture correspondent à des poissons s’étant déjà reproduits au moins une fois. Mais nous vous conseillons vivement la pratique de la pêche éco responsable ! 
La reproduction se fait dans des eaux bien oxygénées et peu profondes. Attention à ne pas marcher dans l’eau durant la période de reproduction !

L’alimentation de la truite :

La petite truite se nourrit exclusivement d’invertébrés, vers, larves aquatiques, insectes. En grossissant, elle intègre à ce repas des poissons : vairons, goujons, ablettes, gardons et aussi des petites truites… 
Cela fait autant de possibilités d’appâts et d’imitations pour la capturer ! 

Les techniques de pêche à la truite : 

La pêche de la truite peut se pratiquer avec différentes techniques, suivant la période de l’année, le coin de pêche ainsi que la réglementation : 

  • La pêche à la mouche
  • La pêche au Toc
  • La pêche aux leurres  
  • La pêche au coup

Règlementation de la pêche à la truite :

La pêche à la truite se pratique en principe du 2ème samedi de mars, au 3ème dimanche de septembre.
L’ ouverture de la pêche 2017 se déroulera le 11 mars, un rendez-vous à ne pas manquer en Vallée de la Dordogne ! La date de fermeture est prévue le 17 septembre.
La taille légale de capture de la truite diffère suivant le cours d’eau :
Sur toute la rivière Dordogne la taille est de 30 cm
Sur les ruisseaux comme la Bave la taille est de 25 cm

Consultez notre page règlementation de la pêche en Vallée de la Dordogne.


Simplifiez-vous la pêche, relâchez vos rêves