Située sur la faille de Meyssac, entre grès et calcaire, au cœur d’un remarquable paysage de bocage aux prairies verdoyantes, la commune de Noailhac (360 habitants) fait partie du Grand Site Collonges/Turenne. 

Le bourg, dominé par une forêt de châtaigniers, est resserré autour de son église (12e-15e), classée monument historique depuis 1923. Une échauguette, vestige du château des Noailles, surplombe le portail d’entrée. Au fond de la nef gothique, on remarque une cuve baptismaleà damiers du 12e siècle. Dans le chœur roman, les colonnes sont surmontées de chapiteaux historiés : Adam et Eve, Daniel dans la fosse aux lions. Un retable du 17esiècle, exécuté par les Tournié de Gourdon,orne la chapelle de droite. 
Le village compte des maisons de caractère, dont la tour Leymonerie, du 15e siècle à côté de l’église. Une promenade permet de s’imprégner du charme de Noailhac, qui en 2009, a accueilli les fées du Festival duFantastique. Quelques éléments du petit patrimoine jalonnent les chemins : lavoir, croix, citerne, sarcophage, pont de pierre, départ de voie romaine. 

Plusieurs sites de la commune offrent de superbes vues : Le Puy de la Ramière (502 mètres) où se trouve un dolmen de l’époque néolithique, le village d’Orgnac qui cache un souterrain refuge du 14e siècle, la butte de Baladre, face à Turenne. Des châteaux du 15e siècle : Lon, La Coste,  Chabrignac (dont il ne reste que quelques pierres), sont enchassés dans le paysage.

Un chemin de randonnée inscrit au PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée) est fléché à partir de la place de l’église. Depuis 2011, Noailhac accueille Terra Aventura, la chasse aux trésors en Limousin.

Le patrimoine de Noailhac est présenté sur le site de l’association Noailhac Mémoire et Patrimoine : www.noailhacpatrimoine.fr