Sous les Soleils de Lurçat

Promenades et Randonnées à Saint-Céré
6 km
Pédestre
1h 45min
Facile
  • Ce chemin vous conduit sur les hauteurs de Saint-Céré, jusqu’à l’ancien castrum d’un certain Sérénus, seigneur du lieu qui a donné son nom à la ville qui s’est développée à ses pieds.

    Le château de Saint-Laurent-les-Tours était, au Moyen Age, un point stratégique au carrefour de trois régions : le Limousin, l’Auvergne et le Quercy. En 1945, Jean Lurçat, grand rénovateur de la tapisserie contemporaine, l’achète et l’habite jusqu’à sa mort en 1966. Ce lieu propice à la méditation et à la réflexion devient son atelier, son champ d’expérimentation et chaque pierre garde ici l’empreinte de l’artiste. L’atelier-musée offre une découverte émouvante du travail quotidien de l’artiste, au travers de vingt années.

    Partez équipés de chaussures adaptées et de vêtements imperméables, protégez-vous du soleil, emportez de l'eau et renseignez-vous sur les conditions météorologiques.
  • Dénivelé
    249.97 m
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
1 De St. Céré à St. Laurent
L'origine de Saint-Céré se situe sur les hauteurs de Saint-Laurent les Tours, où fut construit dès le Haut Moyen Age l'ancien castrum. Le nom vient vraisemblablement de Sérénus, seigneur du lieu. Saint-Céré était une place forte de la Vicomté de Turenne. Démarrer la balade à partir du petit chemin de terre qui se trouve derrière la galerie d'art "Le Casino"(rue Pierre et Andrée Delbos), prendre le raidillon et commencer à grimper jusqu'à la "Route touristique" qui sépare la commune de St. Céré et celle de St. Laurent les Tours. La galerie d'art "le Casino" a reçu dans les années 60 de nombreux artistes aujourd'hui très connus tels que Brassens, Brel, Piaf, Barbara, Johnny Haliday... et bien d'autres.
2 Route Touristique
Marchez le long de cette petite route (à gauche), passez quelques maisons, puis montez le chemin à droite, juste après un petit pigeonnier, et allez toujours tout droit jusqu'à la route. Remontez ensuite à droite jusqu'au château. A l'origine, le droit de construire un pigeonnier aurait été très réglementé. Mais il semble bien que, dès le XVIIIème siècle, nombre d'entre eux n'étaient déjà plus uniquement des biens nobles. L'élevage des pigeons offrait un réel intérêt pour leur chair comme pour l'engrais tiré de la colombine. Les prairies que vous traversez étaient autrefois aménagées en espalier plantées de vergers et de vignes comme le laisse à penser le nom du hameau "les Vignals". Vous pouvez encore en apercevoir quelques parcelles.
3 Le château
Faites le tour du mur d'enceinte afin de profiter des superbes points de vue variés : forêt du Ségala, la petite ville de St. Céré, et le village de St. Laurent les Tours pour ne parler que des plus proches. Regardez, et appréciez les vallons verdoyants environnants. Actuellement, le château est devenu l'Atelier-Musée Jean Lurçat. L'artiste l'acheta en 1945 et y installa son atelier de tapisserie, il y est mort en 1966 et fut enterré au cimetière du village. Ce lieu permet une découverte du travail de l'artiste : cartons, peintures, céramiques, meubles... Redescendez la petite route d'accès au site et 50 m plus bas, prenez les escaliers à droite. Encore à droite, passez entre 2 maisons et descendez par le sentier . Prenez le chemin de gauche pour aller jusqu'à la fontaine du Camiol. Puis allez jusqu'à la route, et au croisement prenez à droite.
4 D 40
Tournez à droite, puis prenez à gauche dans le virage, direction Dy. Tournez alors la 2ème route à droite, elle se transforme en large chemin qui monte jusqu'au sous-bois. Au croisement, allez à droite pour redescendre vers St. Céré. En descendant, profitez de vues inhabituelles et originales des tours de Saint-Laurent. Ces tours, au Moyen-Age étaient un point stratégique au carrefour de trois régions : le Quercy, l'Auvergne et le Limousin.
5 St. Laurent les Tours
Redescendant vers Saint-Céré, vous arrivez en bas de la côte. Côté gauche, vous longez un grand mur derrière lequel vous verrez d'anciens corps de bâtiments, il s'agit du couvent des soeurs Visitandines. Ces religieuses étaient maîtres d'ouvrage au coeur des 17 ème et 18 ème siècles. Elles ont fortement marqué le paysage urbain de l'ancienne France. En 1712, le premier monastère devenant trop petit, elles firent édifier le majestueux bâtiment au coeur du village, qui est devenu aujourd'hui le lycée Jean Lurçat.
6 Le Couvent
Arrivés au couvent, vous continuez jusqu'au bout de la rue et allez à droite pour revenir au centre ville.
250 mètres de dénivelé
  • Altitude de départ : 154 m
  • Altitude d'arrivée : 154 m
  • Altitude maximum : 286 m
  • Altitude minimum : 152 m
  • Dénivelé total positif : 250 m
  • Dénivelé total négatif : -250 m
  • Dénivelé positif maximum : 76 m
  • Dénivelé négatif maximum : -98 m
Déposer un avis

Écrivez votre avis sur Sous Les Soleils De Lurçat :

  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
1 avis
Très bien
  • Beaux paysages !

    Une très belle vue en haut du château et tout au long de la balade. Ça grimpe un peu fort au début sous le soleil mais après c'est plus facile.

    ,