Montez à bord d'une gabare, ces bateaux à fond plat qui jadis sillonnaient la Dordogne...et laissez-vous conter cette grande épopée humaine
La gabare de Beaulieu "Adèle et Clarisse"

Un voyage à bord d'une gabare donne une tout autre perspective sur la cité de Beaulieu. Un moyen agréable pour écouter l'histoire de la Dordogne et pour Visiter autrement.

Au XIXe siècle, un important trafic commercial passait sur la Dordogne. En effet, à l’automne et au printemps, des gabariers descendaient la rivière en provenance d’Argentat ou Spontour en direction de Libourne et Bordeaux. Avec leurs bateaux à fond plat appelés gabares, ils transportaient des merrains servant à fabriquer les tonneaux et des carassonnes destinés au support de la vigne.


Plus tard, ils transportèrent aussi des  denrées alimentaires telles que le vin ou le fromage. Arrivés à bon port, ils revendaient leurs bateaux comme bois de chauffage et revenaient à pied.

L'apogée de la  navigation se situe vers 1860-70, puis décline rapidement au début du XXe siècle, avec l’arrivée du chemin de fer.

La gabare  actuelle de Beaulieu est une reconstitution d’un courau, type de gabare qui circulait plus bas vers Souillac-Bergerac. Elle pouvait remonter la Dordogne grâce à un sentier de halage jusqu’à Souillac. Elle a été baptisée « L’Adèle et Clarisse » en l’honneur des deux dernières « passeuses de bac » qui faisaient partie d’une dynastie de femmes faisant traverser la Dordogne sur des grandes barques jusque vers 1970 (construction de la passerelle piétonne).

La gabare de Beaulieu circule de mai à octobre pour transporter les visiteurs à la  découverte de l’histoire des gabariers durant une balade commentée d’1h15.

Pour tout renseignement et réservation, merci de contacter l'Office de Tourisme Vallée de la Dordogne au 05 65 33 22 00 ou par mail sur info@vallee-dordogne.com