Si la cité médiévale de Sarlat propose bien des surprises, il suffit de parcourir quelques kilomètres entre rivière et forêts pour se surprendre à de nouvelles découvertes : châteaux, cités, jardins … tout est réuni pour un étonnant voyage !

Dans le Lot …

Rocamadour 

La cité sacrée, haut lieu de la chrétienté depuis le Moyen-Age, classé Grand Site de Midi Pyrénées, n'attend plus que votre visite. N'attendez plus pour venir découvrir ce village bâti dans le rocher, entre ciel et terre.

Gouffre de Padirac 

Plongez dans les entrailles de la terre pour profiter de 2,2 kilomètres de souterrains praticables. Partez à la découverte de ces lieux inhabituels et impressionnants, où l’on a pris soin d’ajouter une dose de magie : près de la moitié de la visite s’effectue en barque, menée par un batelier sur la rivière souterraine. Concrétions de calcaire géantes, lacs souterrains, sculptures incroyables en forme de pendeloque, de pile d'assiettes ou de tout ce que vous et vos enfants vous plairez à imaginer... tout est mis en lumière pour magnifier les différentes cavernes.

Martel 

Venez-vous balader dans les ruelles pittoresques de la ville aux Sept Tours. Là-bas, vous pourrez même profiter d'une promenade à bord du Truffadou, petit train à vapeur ou à diesel qui longe le rocher à 80 mètres de haut. De là-haut, vous aurez une vue imprenable sur la Vallée de la Dordogne.

Souillac 

Cette petite ville en Vallée de la Dordogne cache un trésor... l'abbaye Sainte-Marie. Cette abbaye, où se sont installés les moines bénédictins de Saint-Pierre d’Aurillac au Xe siècle, est particulièrement connue pour sa représentation du prophète Isaïe. Avec la cathédrale de Cahors, elle est la seule église romane à file de coupoles conservée du Haut-Quercy.

En Dordogne …

Grotte de Lascaux 

Elle se situe dans le Périgord, sur la commune de Montignac dans la Vallée de la Vézère. La visite de Lascaux IV, classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO, est indispensable à votre séjour en Vallée de la Dordogne. Le Centre International de l'Art Pariétal propose une découverte de la reconstitution intégrale, dans sa taille originale, de la Grotte de Lascaux. On accède à un espace qui remet en contexte toute la richesse du site : découverte de la grotte, fragilité du site, dextérité des artistes qui, il y 17 000 ans, ont décoré les parois de la grotte avec des peintures.

Château de Puymartin 

Non loin de Sarlat, ce château du XIIe siècle attire le regard avec ses larges tours crénelées. Détruit lors de la Guerre de Cent Ans, il est reconstruit dans les années 1450 par Radulphe de Saint-Clar, qui l'habite ensuite. Au XIXe siècle, ce monument de la Renaissance est rénové par son descendant, le Marquis de Carbonnier de Marzac, ancêtre de la famille actuelle. Ainsi, passant de génération en génération pendant près de cinq siècles, le château a su conserver des biens de famille, mobilier, tapisseries, et peintures …

Aujourd’hui, de nombreuses pièces se visitent : la salle de garde, le grenier, les chambres, la salle basse reconvertie en une sorte de musée du château. Vous y découvrirez des tapisseries flamandes du XVIIe siècle, des meubles XVIIe et XIXe, des reproductions de meubles Renaissance, un billard de la fin du XIXe, et des portraits et bustes de famille.

Château de Campagnac-l’Évêque 

Construit au XIVe siècle au cœur d’une forêt, il fait partie de l’ancienne paroisse de Campagnac-l’Évêque. S'il a survécu au temps, il n'en est pas de même pour l’église paroissiale du XIIe siècle. Le château est remanié au XIXe siècle, et comprend alors de hauts logis, une tour polygonale, des tourelles et des guets. Avec les guerres de Religion, les propriétaires changent à maintes reprises, et le château finit par être pillé. Aujourd'hui, il appartient à la municipalité de Sarlat, qui propose des promenades au cœur de la forêt.

Château de Temniac 

Ce château est construit au IXe siècle, et appartient au comte de Périgord. Il est ensuite racheté par l’abbé de Sarlat, avant de devenir la maison forte des évêques de Sarlat. A l'époque, il comprend un vaste logis entouré par une enceinte fortifiée sur laquelle trônent trois tours circulaires. Il abrite également une église paroissiale. Cet édifice est très abîmé lors de la Guerre de Cent Ans, puis restauré par l’évêque de Sarlat. Comble de malheur, il est incendié à deux reprises lors des guerres de Religion, et entièrement démantelé à la Révolution française. Depuis 1969, ses ruines sont classées au titre des monuments historiques. Elles sont visitables l'été.

La Roque-Gageac 

Ce village niché dans la falaise, surplombant la Dordogne, est classé parmi les Plus Beaux Villages de France. Pour y grimper, il suffit d'emprunter les petites rues au pied de la falaise. Là, vous pourrez déambuler entre les petites maisons aux façades blanches et ocres. A côté de l'église, grâce au microclimat qui entoure le village, se trouve un étonnant jardin exotique avec palmiers, bananiers, agaves, cactus... De même, vous pourrez découvrir le Manoir de Tarde, datant de la Renaissance, qui domine le cœur du village. Et pour découvrir le village depuis la rivière Dordogne, rien de plus simple de d'embarquer à bord des gabares au pied du village.

Les Jardins du Manoir d'Eyrignac

Pour un instant de rêverie dans un écrin de verdure, ces jardins à la française sont idéaux. Ce lieu, habité par la même famille depuis 500 ans, se visite tous les jours de l'année. Datant des XVIIe et XVIIIe siècles, les jardins sont classés au titre des monuments historiques. Venez donc admirer ces sculptures de végétaux, ainsi qu'une roseraie blanche, ajoutant une touche de poésie au lieu.

Jardins de Marqueyssac 

Ce site classé offre les plus beaux panoramas du Périgord. Partez pour plus de 6 kilomètres de promenade dans des jardins romantiques et pittoresques, au milieu de buis centenaires, rocailles, parcours d’eau et théâtres de verdure. A 130 mètres au-dessus de la rivière, du Belvédère de la Dordogne, vous pourrez profiter d'un point de vue exceptionnel sur l’ensemble de la vallée.

Château de Castelnaud 

Ce château fort est construit en hauteur dans la colline, et consacré à l’art de la guerre au Moyen Âge. Vous pourrez y découvrir une impressionnante collection d'armes et armures, des restitutions de machines de guerre, l'atelier du batteur d’armure, un donjon meublé et un jardin d’inspiration médiévale, et bien d'autres choses encore ! De même, ce château offre une vue imprenable sur la Vallée de la Dordogne.

Château de Fénelon

Classé au titre des monuments historiques, ce château du XIIIe siècle, construit derrière trois enceintes fortifiées, domine la Vallée de la Dordogne et la Vallée de la Bouriane. Sa toiture de lauzes, de même que son système de défense, ont bravé le temps et sont aujourd'hui conservés en très bon état. À l'intérieur, on trouve des collections de meubles et d'armes allant de l'époque du Moyen-Age à l'ère Napoléonienne. Le château remplit de nombreuses fonctions depuis sa construction : s'il joue un rôle stratégique lors de la Guerre de Cent Ans, il est par la suite transformé en une élégante demeure gothique. Au XVIe siècle, lors des guerres de Religion, il retrouve ses fortifications. La galerie voûtée construite au XVIIe siècle offre aux visiteurs un des plus beaux panoramas sur la Vallée de la Dordogne.

Beynac 

Beynac est un petit village en Périgord, classé parmi les plus beaux villages de France. Comme Rocamadour ou La Roque-Gageac, il est construit dans le rocher percés de cavernes. En haut du village, la forteresse médiévale domine la rivière et la vallée, elle offre un magnifique panorama sur la vallée, d'où l'on peut suivre les virages de la Dordogne. Cet imposant château, classé au titre des monuments historiques en 1944, sert à l'époque à surveiller la circulation fluviale et terrestre, et les invasions. De nombreuses fois, cependant, il est victime des guerres entre les Seigneurs de la forteresse (alliés au Roi de France) et les Seigneurs du Château de Castelnaud (allié au Roi d'Angleterre).

Les Cabanes du Breuil 

Les cabanes du Breuil, construites sur cette terre rocailleuse, se situent à mi-chemin entre Sarlat et Les Eyzies. Malgré les nombreuses recherches effectuées, elles laissent encore planer le doute quant à leur origine. Actuellement, on sait que les moines bénédictins y vivent jusqu'en 1450, puis elles sont utilisées comme ateliers artisanaux aux XVIIIe et XIXe siècles. Depuis 1949, elles font partie d’une petite ferme de 15 hectares, qui cuit son pain dans un four à bois. Ainsi, en vous y promenant, vous croiserez à coup sûr des oies, des poules, des moutons …

Château des Milandes 

Ce château du XVe siècle est l'ancienne demeure de Joséphine Baker, chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue et résistante américaine lors de la Seconde Guerre Mondiale. Les pièces du château ont été laissées en l'état, aussi, lors de la visite des quinze pièces, vous vous retrouvez en immersion totale dans l'univers de cette grande femme. D'autre part, vous pourrez admirer les cascades d’eau dans le parc du château, et assister à des spectacles de rapaces qui se déroulent dans les jardins à la française, inscrits au titre des Monuments Historiques.

Réserve Zoologique de Calviac 

Située à 10km de Sarlat, ce conservatoire des espèces menacées abrite près de 200 animaux originaires d'Europe, de Madagascar, d'Amérique du Sud, et d'Océanie. Lors d'un parcours ludique de 1,5 kilomètres, à l'ombre des bois, vous pourrez entrer avec certains animaux, comme les lémuriens, les wallabies ou certains oiseaux. Vous découvrirez aussi des ouistitis, des gloutons, des ruches, des singes-écureuils, des loups …

En Corrèze …

Collonges-la-Rouge 

Construit sur la faille géologique de Meyssac, Collonges-la-Rouge doit son nom à son grès rouge qui la rend si atypique. Le mystère de cette couleur réside dans sa composition avec plus de 2% d'oxyde de fer. Labellisé « Plus Beaux Villages de France », ce village est un lieu propice à la randonnée, étant aussi une étape secondaire sur la voie de Rocamadour, pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. Grâce à son statut de ville franche de la Vicomté de Turenne, Collonges-la-Rouge dispose à l'époque de nombreux privilèges. Son vin réputé dans toute la France est une des sources de richesse des Collongeois qui font construire maisons, castels et hôtels particuliers aux nombreux détails architecturaux.

Brive-la-Gaillarde 

Ville la plus peuplée de Corrèze, Brive propose aussi le marché alimentaire le plus réputé de la région. Il prend ses racines au Moyen-Age et depuis, c'est une véritable institution ! Chaque samedi matin, vous trouverez à coup sûr des produits du terroir, plus frais et gourmands les uns que les autres. Fruits et légumes de saison à profusion, champignons, salaisons traditionnelles, rillettes d'oie et tourtous, figues farcies au foie gras, mais aussi oies et canards gras... en passant par les fromages, la viande limousine, la saucisse de sanglier, les châtaignes en Automne et la truffe du Causse, ainsi que quelques délicieux plats préparés. De quoi régaler vos papilles.