Petit historique par Lucien Micheau, bénévole depuis 24 ans.

Tout commença lors d’une discussion avec le Docteur Leygonie concernant l’organisation de la kermesse paroissiale : « Pourquoi ne pourrait-on pas recevoir une délégation d’allemands pour le jumelage ? ».

A cette époque, la Fraise était déjà reine à Beaulieu. « Pourquoi ne pas en profiter pour en faire une « petite fête de la fraise ? ». Et c’est ce qui se fit avec M. Joël Soursac, M. Thomas de la Chambre d’Agriculture, M. Reyt de Nonards, marchand et expéditeur de fraises, et moi-même. Cinq ou six autres producteurs étaient présents. On installa des stands de vente. Ce fut une vraie réussite !

1990. Encouragés par ce succès beaucoup pensèrent à le renouveler et l’amplifier : « Pourquoi ne ferait-on pas une fête encore plus grande ? ». De nombreux bénévoles, des institutions (comme la Chambre d’Agriculture et celle des Métiers), des sponsors (EDF, Andros) mais aussi bien sûr les pâtissiers de Beaulieu, chacun apporta sa pierre à l édifice.

Qui eut l’idée d’une tarte géante ? L’idée fut sans doute collective ! On décida de faire de cette tarte «  la plus grande au Monde ». EDF conçut un four spécial, pour cuire une pâte de 7 mètres de diamètre en une seule fois. La tarte nécessita 150 kg de farine, 80 kg de beurre, 100 kg de confiture, 716 kg de fraises, 80 kg de nappage en gelée de fraises. On put ainsi découper 5000 parts pour les gourmands attirés par la presse qui avait relayé l’initiative.

La tarte fut homologuée et signée par le Maître Pâtissier Gaston Lenôtre, venu spécialement : un large écusson de sucre à ses « armes » trônait au centre de la tarte. Le Guinness Livre des Records inscrivit la tarte à son inventaire.

Merci à tous ceux qui continuent à y apporter leurs plus beaux fruits car la fraise a ainsi sauvé dans la région beaucoup de petits producteurs.

L’un des rédacteurs du Journal de Mickey, M. Mollex, ami de Lucien Micheau, avait promis de donner à l’événement un « retentissement mondial »

Il tint parole car dans numéro du 25 mai 1990 du Le Journal de Mickey, il publia une quasi pleine page sur l’événement.

Mais la reprise dans le The Guinness Book of Records fit sans doute plus pour la popularité internationale de la Fête de la Fraise.

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.