Les Plus Beaux Villages de France de la Vallée de la Dordogne

Notre territoire s’enorgueillit de pas moins de cinq villages faisant partie des « Plus Beaux Villages de France » : Autoire, Carennac, Collonges-la-Rouge, Curemonte et Loubressac. Tous différents, tous plus beaux les uns que les autres, ils vous dévoilent des trésors uniques et ont en commun un atout incontestable : le charme.

Autoire

Autoire respire l’harmonie et la sérénité, blotti au creux d’un cirque de falaises blanches ponctué du vert des arbres. Les élégantes gentilhommières flanquées de tourelles, les manoirs et autres châteaux lui ont valu le surnom de « Petit Versailles ».

Ses maisons à colombages, son église romane, sa fontaine, ses pigeonniers carrés ainsi que de petites boutiques vantant l’art et la gastronomie locale, sont à découvrir au détour des ruelles.

Sur ces terres arides du Causse, la fraîcheur est assurée par l’Autoire, torrent qui offre une cascade de 30m – la plus haute du département du Lot. Les falaises de calcaire accueillent les férus d’escalade, tout comme les randonneurs qui pourront ainsi découvrir le château des Anglais.

Carennac

Carennac, sur les rives de la Dordogne, invite à la douceur de vivre. Les maisons Renaissance aux fenêtres sculptées entourent le château des Doyens et le prieuré clunisien du XIe siècle où vécut Fénelon.

Siège du Pays d’Art et d’Histoire, Carennac n’a rien perdu de son esprit médiéval et il ne faut pas manquer d’admirer le tympan sculpté de l’église Saint-Pierre, le cloître et la salle capitulaire qui abrite une remarquable Mise au tombeau du XVe siècle.

Enfin, à Carennac on revit l’épopée des gabariers, c’est d’ailleurs ici que fut tournée une partie de la saga La rivière Espérance.

Collonges-la-Rouge

Collonges-la-Rouge, symbole des Plus Beaux Villages de France puisque c’est ici que fût créé le concept, est un petit bijou architectural. Les façades de grès rouge des castels et maisons nobles, les tours en poivrières, l’église et son étonnant tympan en calcaire, la chapelle des pénitents et ses vitraux modernes, le château, la halle et le four à pain, la maison de la Sirène qui abrite un musée d’art et traditions populaires…

On se croirait dans une carte postale ! Le rouge des pierres, dû à l’oxyde de fer, mêlé au vert de la végétation est saisissant, et selon le moment on déambule dans les ruelles de  Collonges dans une douce atmosphère ou dans l’effervescence touristique. La beauté magique de ce village a attiré nombre de cinéastes. L’acteur et humoriste Maurice Biraud y a longtemps vécu et a beaucoup œuvré pour la sauvegarde et la promotion de Collonges-la-Rouge. Les Théâtrales de Collonges sont un des moments forts de l’été.

Curemonte

Curemonte, côté Corrèze et à deux pas du Lot, s’étire sur une ligne de crête surplombant les vallées du Maumont et de la Sourdoire.

Doté de trois châteaux (privés), trois fontaines et trois églises, dont le petit joyau qu’est l’église de la Combe et la surprenante église-musée Saint-Genest, Curemonte a conservé de belles maisons nobles et une halle abritant un fût de croix du XVIe siècle.

L’écrivain Colette y séjourna en 1941, ce qui vaut à Curemonte quelques belles pages dans le Journal à Rebours.

Cet authentique village médiéval a été le cadre de plusieurs films dont L’Orange de Noël et Le Bal des célibataires.

On y déguste « Lou Pé Dé Gril », spécialité à base de pissenlits à découvrir parmi d’autres délicieux produits.

Loubressac

Loubressac, perché sur son promontoire, offre une vue plongeante sur les vallées de la Dordogne, de la Bave et de la Cère.

Laisser le regard se perdre dans un panorama exceptionnel face aux châteaux de Castelnau,  de Montal et de Saint-Laurent-les-Tours, flâner dans les ruelles médiévales et admirer les belles maisons en pierre ocre, découvrir l’église et le château…

Loubressac incite à la contemplation ! Le photographe Robert Doisneau y séjourna souvent, certainement pas par hasard…

Pour la petite histoire, le célèbre film Quelques messieurs trop tranquilles de Georges Lautner y fut tourné en 1972.

Turenne

Turenne, situé hors Vallée de la Dordogne mais à seulement quelques kilomètres de Collonges-la-Rouge, a une importance particulière puisque la puissante Vicomté de Turenne couvrait une grande partie du territoire actuel, Bas-Limousin et Quercy.

Ce fief, l’un des plus grands du pays au XIVe siècle, jouissait d’une autonomie complète et ce durant plusieurs siècles.

Le village construit à flanc d’une butte calcaire a gardé de nombreuses traces de son histoire, dont la Tour César, vestige du château d’où l’on domine un beau paysage verdoyant.

Sur le même sujet

fr
Nos suggestions