Ce petit village héberge un peu plus de 200 habitants et un patrimoine riche de trois châteaux, trois églises, une halle, et de nombreuses maisons nobles.

Un petit conseil avant de voir Curemonte de l’intérieur, prenez de la hauteur  en grimpant sur les collines alentours. Le spectacle y est splendide : la cité médiévale est bâtie sur une arrête rocheuse et domine la vallée de la Sourdoire. Pour avoir un beau point de vue sur Curemonte, empruntez la route de Branceilles.

Eglise de St Hilaire de la Combe

L’Église romane St Hilaire de la Combe est probablement l'une des plus anciennes de la Corrèze. Elle aurait déjà elle même été bâtie sur l’emplacement de vestiges bien plus anciens dont la construction remonterait probablement au Ve-VIe siècles.
L'édifice du XIIe siècle est situé à quelques pas du bourg de Curemonte, à La Combe.

Vitraux de Mme Michiyo Durt-Morimoto @La Montagne

Après deux années de restauration (2015-2017), on peut y voir de magnifiques décors peints de différentes époques du XIIe au XVIIIe siècles et les vitraux contemporains de Madame Michiyo Durt-Morimoto, maître verrier au Japon.
Ce travail, engagé par l’association des Amis de Curemonte, permet de redécouvrir ce joyau du patrimoine local, laissé à l'abandon trop longtemps.
Classée monument historique en 1970, l’église n’est plus utilisée aujourd'hui comme lieu de culte, elle est aménagée en lieu d'exposition géré par l'association des Amis de Curemonte.
Ouverte au public en accès libre pendant les expositions artistiques de peintures et sculptures

Concert en soirée devant le Château de Saint Hilaire

Au cœur du village, on pourra apercevoir deux châteaux côte à côte, l’un aux tours carrées (château de Saint-Hilaire), l’autre aux tours rondes (château de Plas). Tous deux classés aux Monuments Historiques en 1992.
On retrouve la présence d’une co-seigneurie à Curemonte rassemblant deux châteaux dans la même enceinte fortifiée.

C’est probablement au XIe, que les premières fortifications apparaissent à Curemonte.
Ces fortifications n’avaient possiblement rien à voir avec ce qui existe aujourd’hui, c’est peu à peu que les citadelles furent construites en pierres pour devenir permanentes.

Ce château construit selon un plan rectangulaire renforcé de trois tours couronnées de mâchicoulis et couvertes de tuiles plates a été remanié jusqu’au XVe siècle.
A la fin du XIXe un incendie ravagea le château qui retrouvera un toit au début des années 1970
Fin XVe siècle, les travaux commencent au Château des Plas. Bâti autour de trois tours rondes identiques coiffées de mâchicoulis et surmontées d’un toit à quatre pentes et d’une magnifique cheminée, entourant un corps de logis massif.
Il existait certainement un corps de logis, effondré aujourd’hui qui unissait les deux châteaux aux XVIIe et XVIIIe siècles. Avec le départ des Plas, le château changera de propriétaires de façon successive pendant plus d’un siècle.
En 1912, la famille Jouvenel fera entrer Curemonte dans la littérature française. Henri de Jouvenel, journaliste, sénateur de la Corrèze et Ministre, épouse la journaliste, écrivain, Colette, qui lors d’un séjour à Curemonte écrira en partie le « Journal à rebours ».

Il faudra attendre 1972 pour que les châteaux « renaissent » avec la famille Cantegreil, qui engagera des travaux de restauration. Ces propriétés privées sont ouvertes au public l’été lors de manifestations culturelles.

En longeant les murs des châteaux, on arrive à l’église Saint-Barthélemy avec son clocher mur à trois baies. Cette église romane du XIIe siècle fût remaniée au cours des siècles, jusqu’au début du XIXe. Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
On y entre sur le côté sud par une porte discrète, on peut ainsi découvrir trois retables, notamment un chef d’œuvre baroque de 1672 : le retable central, en bois peint et doré d'une crucifixion entourée de quatre bas-reliefs de saints est sculptée sur la porte du tabernacle.
L'édifice comporte une partie centrale datant du XIIe siècle alors que la croisée du transept et les voûtes du chœur sont d'époque gothique. Entièrement restaurée, l’église a retrouvé sa polychromie d'origine.

La Halle a été construite à la fin du XVIIIe début XIXe avec sa belle charpente en chêne d’origine, servait de marché aux grains. Elle a été entièrement restaurée à la fin des années 1970. Celle-ci est nommée Halle Jean Lalé en hommage au fondateur de l’association "Les Amis de Curemonte", en 2006.
Construite sur l’emplacement d’une importante maison ancienne (aujourd’hui démolie), dont il reste une salle voûtée en ogive. (celle-ci n’est pas accessible au public).
La halle abrite un fût de croix du XVe en pierre calcaire blanche, classée Monument Historique en 1972, comporte sur ses quatre pans 12 bas-reliefs qui représentent des scènes de vie du Christ.

Le Château de la Johannie

La maison des « Jean » en latin est accolée à la halle et a été construite au XIVe siècle. Au fil des siècles, il passe entre les mains des Vassal puis d’un marchand de Martel pour être finalement racheté par la famille Plas, au XVIIe. Période où les Plas possèdent les 3 châteaux de Curemonte.
Par la suite le château sera revendu au bord de la ruine et les travaux de restauration démarreront au début des années 1970.
Aujourd’hui propriété privée, il ne se visite pas.
Ce château se présente comme un corps de logis massif composé de deux ailes réunies par une tour carrée abritant un escalier en vis.

Dans le village, on peut voir d’élégantes maisons nobles aux façades ouvragées, des points de vue imprenables sur la vallée.
Au fil de la balade au cœur de Curemonte il suffit de lever les yeux pour découvrir une richesse architecturale : fenêtre à meneaux, tourelles coiffées d’ardoises, modillons sculptés, …
Amoureux d'histoire, de patrimoine et d'architecture, ne passez pas votre chemin, Curemonte est un village qui mérite vraiment le détour. 

A voir, à faire

  1. L'église romane Saint-Barthélémy
  2. L'église de la Combe, parmi les plus anciennes du Limousin
  3. L'église musée Saint-Genest
  4. La halle
  5. Les producteurs : Lou Pé Dé Gril et ses produits à base de pissenlit et de noix ou bien encore la Brasserie Corrèzienne et ses bières artisanales.
  6. Jouez au géocaching Terra Aventura « le village des trois », chasse au trésor high tech (Téléchargez l'application Terra aventura ou passez à  l'office de tourisme de tourisme récupérer votre parcours)  
  7. Marché pique-nique les mercredis d'été
  8. Visites guidées avec les Amis de Curemonte, l'été tous les jours à 17h
  9. Départ de la randonnée Autour du Puy Turlau
  10. Départ de la randonnée Autour des Châteaux