Chemin de Rocamadour et des Deux Vallées

Promenades et Randonnées ,  Pédestre à Rocamadour
12 km
Pédestre
3h 30min
Moyen
  • Ce parcours se déroule à travers l’Ouysse et l’Alzou, deux vallées reconnues pour la beauté de leurs paysages et la qualité de leurs milieux naturels. Puis à Rocamadour, la dimension spirituelle se substitue à la nature à travers la vertigineuse descente du Chemin de Croix.

    La grotte située de l’autre côté du gouffre de St Sauveur abrite des chauves-souris. Très sensibles au dérangement, ces espèces choisissent leur gîte en fonction de la tranquillité des lieux. Afin de préserver leur quiétude certaines cavités ont été équipées de grilles pour limiter l’accès aux gens tout en permettant le passage des chauves-souris.
    La grille de la grotte de St Sauveur est ouverte une partie de l’été,

    Partez équipés de chaussures adaptées et de vêtements imperméables, protégez-vous du soleil, emportez de l'eau et renseignez-vous sur les conditions météorologiques.
  • Dénivelé
    295.09 m
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
1 Départ
Partir du parking, et empruntez le GR 6 (rouge et blanc) en descendant la vallée de l'Alzou pour arriver au croisement avec le GR 46. Vous allez sur ce parcours pourvoir profiter d'une flore exceptionnelle, au printemps en particulier : nombreuses petites fleurs sauvages très colorées ou fort découpées, parsemées sur cette terre pourtant sèche et hostile, où affleurent souvent les pierres calcaires si typiques du Causse.
2 Le croisement
Continuez tout droit par la route en direction de Caoulet. Elle s'enfonce entre les impressionnants falaises du canyon de l 'Alzou, franchit la rivière et s'élève jusqu'au col de Magès. L'Alzou est un ruisseau à régime temporaire : en période de sécheresse, il ne coule plus en surface, mais lors de fortes pluies, il peut inonder les prairies alentours.
3 Croix de Crouzal
A la croix latine, quittez la vallée de l'Alzou en descendant côté gauche, vers une des résurgences de l'Ouysse : le gouffre de Cabouy, par une route (GR 6) qui rejoint une fourche. Une variante : monter par le large chemin à droite, puis descendez à flanc de colline par le sentier en direction de Lafage. Franchissez l'Alzou à gué et gravissez le sentier à droite. Coupez la D 673 et poursuivez l'ascension, le chemin parcourt le plateau et rejoint le point 5. Sur la croix latine, vous remarquerez, gravées dans la pierre, la coquille Saint-Jacques et la Sportelle, marques du passage d'un des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, ici.
4 Cabouy
Prenez le chemin blanc qui part tout droit jusqu'à une bifurcation. Une variante : possibilité de prendre à gauuche pour aller au gouffre de Cabouy. En le contournant, sur la gauche, puis à droite, rejoignez à travers bois le gouffre St. Sauveur, autre résurgence de l'Ouysse, et revenez sur vos pas jusqu'au point4. Le gouffre de Cabouy n'est pas une source, mais une résurgence de la rivière Ouysse, qui prend sa source à environ 30 km de là, à Espeyroux.
5 Vers le Pech Teulou
Laissez le GR et prenez le chemin qui monte à droite sur les flancs du Pech Teulou, d'où vous aurez une superbe vue sur la vallée de l'Ouysse. En haut de la côte, tournez à droite et amorcez la descente vers l'Alzou, traversez ensuite sur la passerelle. Puis empruntez la D 673 sur la droite, et au croisement suivant, tournez à gauche. Suivez alors la petite route sur 500 m et descendez par le chemin à droite vers la combe des fontaines. Prenez le sentier qui remonte la pente, au second croisement, allez à droite sur le chemin qui monte fortement jusqu'au carrefour des Garroustiers.
6 Le carrefour des Garroustiers
Continuez vers le hameau de la Fage. Au croisement de deux routes, prenez à gauche et au carrefour suivant, de nouveau à gauche. 150 m plus loin, empruntez le chemin qui part à droite. Traversez la D 673, allez tout droit sur le chemin bordé de murets et rejoignez la D 200. Suivez la jusqu'au parking du château. Tous ces murets de pierres sèches sont bâtis sont aucun apport de matière pour les maintenir les uns, les autres. Il s'agit d'un type de construction où le maintien se fait grâce à la mise en place judicieuse des pierres taillées les unes par rapport aux autres. Tout un art ancestral qui tend à revenir au goût du jour.
7 Vers la Cité
Longez vers la gauche le mur qui borde le parking et au niveau d'un portail, tournez à gauche pour emprunter le chemin de croix. Rejoignez la rue principale de la cité de Rocamadour. Faites une visite du village de Rocamadour, qui est bâti sur son rocher. Architecture typique du lieu géographique, à même la falaise. Voyez la superbe vue sur le village, ses constructions et la vallée, tout en descendant le chemin de croix.
8 Retour
Prenez le GR 46 sur la droite et descendez jusqu'au fond de la vallée pour rejoindre le point 1. Revenez à gauche ensuite pour regagner le parking.
295 mètres de dénivelé
  • Altitude de départ : 153 m
  • Altitude d'arrivée : 152 m
  • Altitude maximum : 278 m
  • Altitude minimum : 124 m
  • Dénivelé total positif : 295 m
  • Dénivelé total négatif : -296 m
  • Dénivelé positif maximum : 100 m
  • Dénivelé négatif maximum : -111 m
Déposer un avis

Écrivez votre avis sur Chemin De Rocamadour Et Des Deux Vallées :

  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
5 avis
Moyen
  • Jolie balade mais...

    Belle randonnée, avec des points de vue superbes. Mais attention, veillez à bien avoir l'itinéraire en tête, ou à garder votre téléphone sur vous !! Il manque quelques panneaux, il faut donc être vigilants ...

    ,

  • belle randonnée

    Très belle randonnée. A faire un jour où le temps est couvert car une grande partie du parcours n est pas ombragé. Cette randonnée est accessible à tous, même les sportifs non chevronnés. Les paysages sont superbes.

    ,

  • Surtout à éviter, passez votre chemin !

    On a fait 3 randonnées par le biais de ce site : les plus beaux villages de France (départ de Loubressac en passant par Autoire) et parcours énigme à Rocamadour. Les deux dernières super, mais celle-ci est terrible ! Voilà le topo : on est plutôt randonneurs aguerris dans la famille, pas peur de passer une semaine à randonner dans les Alpes (nos enfants ont même les étoiles du marcheur :)) bref, c'est pas le dénivelé qui nous fait peur. Mais là, ce n'est pas une question de dénivelés. C'est la question que 1) la randonnée n'est pas belle, il n'y a rien à voir et le gouffre de Cabouy nous a tellement déçu qu'on n'est même pas allés voir celui de Saint-Sauveur. 2) Il y a beaucoup de route goudronnée, franchement pas top quand on recherche de vrais chemins de randonnée. 3) Pas le moindre bout d'ombre, on est TOUJOURS en plein cagnard, c'est harassant et même dangereux si on n'a pas le stock d'eau. 4) justement, on l'avait pour le timing recommandé, mais comme pour la ballade des beaux villages de France, le temps indiqué est complètement inexact. On partis à 10h00 du parking de Roquefraîche, et on est arrivé au point de départ, avec des pauses nécessaires (eaux et picnic) à... 17h !!! Et encore, on a pris la décision avec mon mari de laisser le groupe quelque part avec un tout petit bout d'ombre près de la D673 entre les points 6 et 7, et on a fini le circuit en courant pour revenir les chercher en voiture et leur épargner le dernier tronçon de cette rando (tronçon qui n'avait aucun intérêt, sauf à Rocamadour, mais bon, un peu gâché du coup par ce qui précédait). Du délire, franchement. En plus, on n'a pas réussi à s'y faire niveau signalétique (on était plus rôdés pour Loubressac), donc on s'est perdus et on s'est retrouvés à la Gardelle. Là, il était 14h passés, sous le cagnard, aucun coin d'ombre, plus d'eau... on a cru mourir donc on a dû frapper à une porte... Heureusement, une dame merveilleuse nous a reçus avec l'hospitalité du Lot, magique, chaleureuse, accueillante, une sauveuse quoi, on avait envie de pleurer... On s'est mis à l'ombre chez elle, elle nous a servi de l'eau, on a pu remplir nos bouteilles et on est repartis... Que cette expérience serve à ceux qui lisent les avis, ne vous aventurez pas sur cette ballade, elle n'a aucun intérêt. Du coup, je n'ai pas compris les 2 bons avis qui y figurent... Le site "la Vallée de la Dordogne" truque-t-il les avis ???

    ,

  • Très belle randonnée

    Magnifique randonnée, cependant il ne faut pas avoir peur des dénivelés. Les gouffres de Cabouy et de Saint Sauveur valent le détour. Sur la fin de la randonnée, le chemin à suivre n'est pas forcément toujours bien indiquée, prenez une carte

    ,

  • Belle randonnée

    Belle randonnée avec de très beaux paysage. Dommage ce n est pas toujours bien indiqués à certains carrefour.

    ,