Qu’est-ce que le no-kill ?

Depuis quelques années se développe une pêche plus respectueuse qui consiste à pêcher pour le seul plaisir de la capture et non pour une pêche de pure consommation. 

Toutes nos recommandations pour savoir comment pratiquer le no-kill, une pêche plus en accord avec la nature.

La pratique vient des Etats Unis, avec la pêche des salmonidés et du black-bass. Elle porte plusieurs noms,  « catch and release », « graciation », « pêche sans panier », et se développe en France avec la nouvelle génération de pêcheurs et la création de zones de pêche spécifiques.

En réalité le fait de relâcher le poisson n’est pas nouveau si l'on veut suivre la réglementation en vigueur : taille inférieure à la taille légale, capture accidentelle durant la période de fermeture. Ce qui est nouveau est de relâcher des poissons que l’on aurait jusqu'à présent mangé, et ce de façon systématique.

Cette pratique est parfaitement intégrée par les pêcheurs de carpes et les pêcheurs à la mouche qui ont fait de leur sport un art de vivre durable.

Bien pratiqué, il permet de capturer plus de poisson et parfois deux fois le même. Remarquez les points de cette truite prise par le même pêcheur à un an d'intervalle !

Il existe de nombreux parcours no-kill en Vallée de la Dordogne, des parcours no-kill tous poissons, ou des parcours no-kill salmonidés, carnassiers ou black-bass. A découvrir ici !

La pêche écoresponsable est le fait de pêcher en pratiquant à la fois le no-kill et le prélèvement. Ici le prélèvement est raisonné, sporadique. Le pêcheur se permet de garder quelques poissons dans la saison de pêche pour sa consommation personnelle sans mettre en danger les ressources naturelles. Ce prélèvement est largement en dessous des quotas de pêche autorisés.

Pour le plaisir ou pour manger, c’est à vous de choisir !

Dans les deux cas les poissons sont relâchés, mais il faut savoir que le taux de survie est très différent suivant le mode de pêche et la façon de manipuler le poisson. La mort du poisson peut intervenir dans les minutes, voir les heures suivant la remise à l’eau si elle est mal pratiquée.

Pour améliorer la remise à l’eau consultez notre page comment bien relâcher le poisson.

La capture d’un poisson est un cadeau de la nature, le relâcher c’est faire ce cadeau à un autre pêcheur !