© ©Malika Turin © Brive Tourisme

Château de Hautefort

Un château de style classique, exceptionnel en Dordogne.

Le château de Hautefort est un château français classé monument historique, qui se situe sur la commune de Hautefort, dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine. Il est l’un des rares châteaux classiques du Périgord.

Haut ?… Il l’est, au point d’aller parfois taquiner les nuages !  

Fort ? … Évidemment, sinon, comment aurait-il pu traverser tant de siècles ?

Le château de Hautefort porte donc bien son nom, et rien qu’à son évocation, on imagine facilement une puissante forteresse médiévale, semblable à toutes celles qui jalonnent les Vallées de la Dordogne et de la Vézère.

Or, la réalité est bien différente ! Et nul doute qu’au premier regard, vous risquez d’être diablement surpris…

Carte Chateau De HautefortCarte Chateau De HautefortCarte Chateau De Hautefort

Château de Hautefort

Un édifice unique en Périgord

En plein Sud-Ouest, entre Périgueux et les portes de la Corrèze, qui pourrait s’attendre à se retrouver face à un splendide et monumental… château de la Loire, solidement ancré sur son promontoire, surplombant un village et toute la vallée au loin ? Certainement pas vous qui, jusque-là, restiez persuadé qu’en Dordogne, seules les ruines des arrogants bastions du Moyen Âge avaient le privilège de dominer les paysages ! 

Et pourtant, c’est bien un mini Chambord, éclatant de santé et curieusement « perché », qui se dresse devant vos yeux, au milieu de la campagne périgourdine ! Tout en symétrie et majesté, l’étonnant édifice déploie fièrement son immense corps de logis central, avec sa magistrale cour d’honneur, et ses deux ailes terminées d’imposantes tours circulaires, elles-mêmes coiffées d’une toiture dôme avec lanternon, le tout prolongé d’un parc à l’anglaise et de splendides jardins à la française.

En ces terres où les rudes forteresses moyenâgeuses sont légion, cette magnificence a vraiment de quoi intriguer.

Et forcément, les questions se bousculent : quel est donc cet « ovni » tout droit sorti de l’époque classique ? Que fait ce château en position haute, tandis que la logique voudrait qu’il soit sagement posé en plaine, cerné d’allées et de jardins ?

Pour mieux comprendre, laissez donc Hautefort vous conter son histoire plutôt mouvementée…

PRATIQUE

Le Bourg d’Hautefort – 24390 Hautefort
+33 (0)5 53 50 51 23 – www.chateau-hautefort.com

HORAIRE D’OUVERTURE

Mars : 14h à 18h / week-ends et jours fériés
Avril : 10h à 12h30 et 14h à 18h30 / tous les jours
Mai : 10h à 12h30 et 14h à 18h30 / tous les jours
Juin : 9h30 à 19h / tous les jours
Juillet : 9h30 à 19h / tous les jours
Août : 9h30 à 19h / tous les jours
Septembre : 10h à 18h / tous les jours
Octobre : 14h à 18h / tous les jours
1er au 11 novembre : 14h à 18h / week-ends et jours fériés

TARIFS

Adulte : 10€ / 7-14 ans : 5,50€ / -7ans :gratuit

La métamorphose

Malgré les apparences, le château de Hautefort est bien un pur produit du Périgord, d’au moins 1000 ans d’âge ! Autant dire que la période médiévale, il l’a bien connue. Mais le destin s’est attaché à lui offrir plusieurs vies, et forcément, plusieurs visages…

Entre le donjon primitif du XIème siècle et l’élégant château classique d’aujourd’hui, le chemin a été long, digne des plus grandes sagas, avec leurs successions d’alliances, mésententes, trahisons, et autres aléas…

Assiégé et détruit par Richard Cœur de Lion, relevé par son seigneur du moment, Bertran de Born, puis occupé par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, avant de traverser les féroces guerres de Religion, Hautefort a eu quelques siècles pour se forger une première image de château guerrier. Et durant toute cette longue période, ses différents propriétaires ont veillé à consolider, reconstruire, et remanier sans cesse ses fortifications, dont il ne reste plus que quelques rares traces, comme le pont-levis, le châtelet et deux échauguettes.

La paix revenue, le XVIIème siècle se profile, entraînant Hautefort dans un tourbillon de spectaculaires changements. Son nouveau châtelain, le marquis François de Hautefort, ambitionne de transformer la désormais inutile forteresse défensive en une confortable demeure d’agrément. Il entame des travaux pharaoniques, qui seront poursuivis de main de maître par son petit-fils, Jacques-François de Hautefort, homme de la cour de Louis XIV, profondément inspiré par le classicisme de Versailles. Profitant des meilleurs architectes, le sommaire château moyenâgeux se mue en grandiose et opulent édifice.

Mais l’histoire de Hautefort est encore loin de s’arrêter là !

Les bienfaiteurs de Hautefort

Et dire que Jacques-François de Hautefort aurait inspiré Molière pour son célébrissime personnage d’Harpagon dans l’Avare, car une rumeur à la cour voulait qu’il soit un véritable grippe-sou !

Disons que ce personnage atypique avait surtout l’âme d’un dépensier utile, plutôt que futile, préférant consacrer toute sa fortune au château familial, mais aussi au village de Hautefort, envers lequel il se montra toujours bon et protecteur. Ce qui pour l’époque était totalement inhabituel ! Mais grand bien lui prit de transgresser ainsi les codes, et de transmettre ce caractère à ses descendants, car cela permit au château d’être sauvé à maintes reprises, comme durant la Révolution, où les villageois s’opposèrent avec opiniâtreté et courage à sa destruction.

La fin du XIXème siècle annonce un nouveau bouleversement. Après 800 ans, le château sort définitivement de la famille des Hautefort. Le très apprécié baron de Damas, malheureusement ruiné, est contraint de le vendre. Plusieurs propriétaires vont alors se succéder, mais laissons-les dans l’ombre, car leurs faits d’armes sont peu glorieux.

Cette période aurait pu sonner la fin de Hautefort, sans l’arrivée providentielle, en 1929, de deux passionnés de patrimoine, le baron et la baronne de Bastard. Le château, blessé et pillé, renaît superbement. Mais le destin s’acharne ! En 1968, Hautefort est en partie détruit par un incendie. Tenace, soutenue par tous, dont le toujours fidèle village de Hautefort, la baronne de Bastard relève une fois encore la bâtisse meurtrie, avant de la léguer à la Fondation du château de Hautefort, qui veille désormais sur sa destinée, pour le plaisir de tous.

Un château dans l'air du temps...

et de l'environnement

Après avoir connu tant de péripéties et de rebondissements, Hautefort savoure le calme retrouvé. Vous serez d’ailleurs agréablement surpris par la sérénité qui y règne.

Évidemment, vous aimerez parcourir ses grands appartements, richement décorés et meublés, où la vie semble ne s’être jamais arrêtée. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si de nombreux films d’époque s’y sont tournés. L’un d’eux, la Mort de Louis XIV, y a même laissé un joli souvenir, puisqu’un décor sert désormais de plateau de cinéma. Les enfants vont adorer !

Après avoir redescendu l’escalier d’honneur, parcouru la galerie ouverte, et exploré une partie des interminables souterrains, vous rejoindrez la terrasse extérieure pour profiter du panorama divinement apaisant.

Puis vous terminerez par le vaste parc et les magnifiques jardins aux délicates broderies de buis. Ils sont l’écrin précieux de Hautefort, qu’un bataillon de jardiniers passionnés chouchoute en permanence. Mais pas n’importe comment ! Car ici, la protection de l’environnement est sacrée : on jardine vert, on cultive un potager bio expérimental, et on sensibilise le jeune public aux gestes durables. En 2016, le site a même réussi à décrocher l’exigeant label NF Environnement.

Et voilà ! En devenant le premier château éco-labellisé de France, Hautefort a encore trouvé un bon et utile moyen de se distinguer ! Incorrigible !

 

Comment venir ?

fr
Nos suggestions