© a.borderie

Les Eyzies‑de‑Tayac‑Sireuil

incomparable terre de Préhistoire

Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil est une commune française de la Vallée de la Vézère, située dans le département de la Dordogne (Périgord Noir), en région Nouvelle-Aquitaine.

Village emblématique de la Vallée de la Vézère et mondialement connu pour sa très forte concentration de sites préhistoriques d’exception.

Les Eyzies De TayacLes Eyzies De TayacLes Eyzies De Tayac

Vallée de l'Homme

Ah, la fameuse frise chronologique de notre enfance ! Qui ne s’est jamais perdu à fixer ses premières dates, ponctuées d’innombrables zéros ? Et puis il y avait ces noms : Australopithèque, Néandertal, Paléolithique, Néolithique, Homo Sapiens… Soyons honnêtes, ils n’étaient pas vraiment taillés pour titiller notre imaginaire.

Par contre, il en est un qui sortait assurément du lot. Mais si, souvenez-vous, son petit côté rigolo n’avait pas manqué de vous faire gentiment pouffer. Ce bon Cro-Magnon ! Ça y est, vous le remettez, drapé dans sa peau de bête, droit sur ses pieds, taillant ses silex, et chassant le mammouth ? Nul doute qu’en plus de savoir maîtriser le feu, il avait également réussi à allumer une petite étincelle d’intérêt en vous.

Et c’est justement cette étincelle que nous comptons bien raviver en vous conviant aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil, un plaisant petit coin de Périgord, au cœur de la Vallée de la Vézère, où vous allez enfin comprendre et aimer la Préhistoire…

Convaincus ? Alors suivez-nous dans cette captivante balade, sur les traces de notre humanité, rien de moins !

Régime paléo pour tout le monde !

Avant tout, rassurons les gourmandes et gourmands. Aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil, comme d’ailleurs partout en Périgord, il y aura toujours une table accueillante pour s’y délecter d’un divin foie gras poêlé, d’un confit fondant ou d’une omelette aux truffes juste parfaite. Hmmm !

Mais pour le moment, le régime auquel nous vous convions, à suivre sans modération, vise plutôt à bien nourrir votre esprit, en le régalant de Préhistoire. Certes, le met peut paraître indigeste. Sauf s’il est bien accommodé et préparé avec passion. On devient alors véritablement addict. Et là où nous vous emmenons, soyez sûrs que l’on sait y faire pour attiser la gourmandise.

Nous allons donc plonger en plein Paléolithique, remonter allègrement et « approximativement » quelques 30.000 ans en arrière, au moment où l’Homme, encore chasseur-cueilleur, devient tour à tour habile, droit, sage… et artiste. Bienvenue aux Eyzies, sur les traces de Cro-Magnon, entre autres…

La découverte de Cro-Magnon

1868

 

Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil sont une petite bourgade sans prétention de la Vallée de la Vézère, en plein Périgord Noir. Tandis que des travaux de voirie y sont menés, des ouvriers mettent au jour des silex taillés, des coquillages percés et, oh ! surprise… 5 squelettes très anciens qui n’ont rien de commun avec l’homme, déjà connu, de Néandertal. Fait extraordinaire, ils nous ressemblent énormément.

Nous sommes sur le lieu-dit « Cro-Magnon ». Le nouvel Homme « moderne » de Cro-Magnon s’octroie alors une place de choix sur notre chère frise chronologique.

L'incroyable mise en lumière

des Eyzies-de-Tayac-Sireuil

Les passions vont se déchaîner autour de cette découverte majeure. Le village paisible, blotti contre sa haute falaise surplombant la rivière Vézère, sort brutalement de son anonymat. Tous les plus éminents chercheurs s’y pressent.

La Préhistoire devient une science à part entière, avec comme épicentre, Les Eyzies ! Les chantiers de fouilles s’y multiplient, ainsi que tout le long de cette Vallée de la Vézère, bien vite rebaptisée Vallée de l’Homme, reconnue patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Et pour cause ! Les témoignages mis à jour y sont plus riches que partout ailleurs, et couvrent à eux seuls une bonne partie de l’évolution de l’humanité. Ce sont d’incroyables vestiges, dont la célèbre grotte de Lascaux est bien loin d’être la seule merveille.

Bienvenue dans la capitale mondiale

de la Préhistoire

Waouh ! Capitale mondiale de la Préhistoire ? Aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil ? Vous trouvez l’accroche un peu trop prétentieuse, voire un brin mégalo ? Et pourtant ! À peine les limites de la ville franchies, les panneaux s’affolent dans tous les sens, égrenant noms de grottes, d’abris et de gisements préhistoriques. Pas de doute, il se passe bien quelque chose ici. Mais où ? Et par quoi commencer ?

Il y a ceux qui, par manque de temps, ou encore par souci de satisfaire un jeune public exigeant, vont vouloir être guidés. Pour eux, direction le Centre d’Accueil de la Préhistoire, situé à proximité du centre-ville. Ils y trouveront toutes les informations pour les aider à tisser un véritable fil d’Ariane personnalisé.

Et puis il y a ceux qui vont avoir envie de se laisser porter par leur instinct…

Prêts ? Allez, c’est parti pour un périple qui va forcément bousculer un peu votre notion du temps.

Cheminer de site en site

Évidemment, il y a les incontournables, à commencer par le Musée national de la Préhistoire, avec sa puissante statue de Cro-Magnon, dominant le centre du village, comme dressée en sentinelle. Non loin, l’abri Pataud, l’abri Cro-Magnon, et l’abri du Poisson proposent une première approche concrète de ce qu’a pu être la vie de nos bien lointains ancêtres.

En reprenant la route vers Sarlat, le Font-de-Gaume s’offre à vous. Surnommée « la petite Lascaux« , cette grotte magnifiquement ornée de peintures polychromes mérite amplement sa notoriété, au même titre que sa voisine, la grotte des Combarelles et ses près de 600 gravures d’animaux.

Mais il y a aussi des sites plus confidentiels, comme la Grotte de Bernifal. Un modeste petit parking, une vague bâtisse en pierre noyée sous la végétation, des chênes verts à perte de vue… Difficile d’imaginer une grotte à cet endroit. Mais ne vous fiez pas aux apparences. Ici, le spectacle n’est pas en surface. Ne ratez surtout pas les représentations de mains négatives, et l’énigme du « visage humain » qui ne manqueront pas de susciter bien des ah ! et des oh ! d’émerveillement…

La liste est loin d’être exhaustive, car le territoire des Eyzies est vaste. Ainsi, il faudrait encore citer les abris de Cap Blanc et de la Laugerie-Basse, les gisements de la Laugerie-Haute, de la Ferrassie, et de la Micoque, ou encore, les grottes du Roc de Cazelle et La Roque Saint-Christophe avec leur approche résolument ludique. Bref, vous l’aurez compris, l’offre est riche !

Enfin, s’il ne fallait vous donner qu’un conseil : pour vos visites, ne boudez surtout pas les guides, en chair et en os ! Ils n’ont pas leur pareil pour vous mitonner des histoires captivantes. Eh oui, n’oublions pas que les Périgourdins sont d’insatiables conteurs et amuseurs. Alors, n’hésitez pas, laissez-vous gagner par la passion qui les anime…

Boudiou ! Que ça fait du bien !

A voir, à faire...

aux Eyzies-de-Tayac

A voir, à faire aux Eyzies-de-Tayac

Se baigner
Pique niquer
Points de vue, panoramas
Parkings
fr
Nos suggestions