La pêche à la mouche

Parmi toutes les techniques de pêche, la plus difficile et la plus passionnante est la pêche à la mouche. Difficile, car extrêmement technique, elle demande un long apprentissage mais les résultats obtenus méritent les efforts.
Pourquoi, comment et avec quel matériel pêcher à la mouche ? Et surtout comment bien débuter, voici notre page consacrée à la pêche à la mouche.

Pourquoi pêcher à la mouche ?

La pêche à la mouche laisse peu de place à la chance. Elle nécessite une combinaison complexe de connaissances, la rivière, les poissons, les insectes, la météo, et fait appel à un sacré savoir-faire.
Esthétique, majestueuse, la pêche à la mouche  est un art qui se traduit souvent,  pour le pratiquant, par un art de vivre. 

Le graal ? Attraper une grosse truite avec une mouche que l’on a montée !

Mais pour cela, c’est une question d’alchimie : le bon endroit, le bon moment, la bonne mouche, un posé parfait, un ferrage millimétré et un combat qui ne finit pas toujours dans l’épuisette.
Symbole de cette recherche d’harmonie avec la nature, les moucheurs sont souvent les précurseurs du no-kill. 

Avec quel matériel pêcher à la mouche ? 

Le premier matériel à avoir est la carte de pêche, disponible chez tous les détaillants et dans les bureaux des offices de tourisme de Carennac, Beaulieu, Argentat et Souillac. 

Pour débuter la pêche à la mouche, de nombreux équipements sont indispensables, commençons par l’équipement du pêcheur :

  • Le gilet de pêche ou un chest pack : il vous permettra d’avoir sur vous tout le petit matériel.
  • Les lunettes polarisantes :  elles vous permettront de supprimer en partie le reflet sur l’eau et  vous pourrez ainsi mieux voir les poissons sous l’eau.
  • Les waders : qu’elles soient en néoprène ou en matière respirante, cette « salopette » vous permettra de marcher dans l’eau jusqu’au nombril sans vous mouiller !
  • Une casquette ou un chapeau à plume : pour vous protéger du soleil et améliorer votre vision

Puis le matériel :

  • Une canne, un fouet : la puissance sera en adéquation avec la technique et la soie utilisées.
  • Un moulinet : la contenance sera elle aussi adaptée à la pêche. 
  • Du backing : il sert à avoir de la ligne supplémentaire, elle se met en premier dans le moulinet.
  • La soie : c’est elle qui sert indirectement à propulser la mouche.
  • La queue de rat : fil plus ou moins long dont le diamètre diminue de la soie vers la mouche.
  • Du fil de bas de ligne : la partie la plus fine de la ligne.
  • Les mouches :  elles imitent les insectes dont se nourrissent les poissons. Il existe un nombre infini d’imitations et des modèles différents suivant la façon dont on pêche. Pour simplifier il y a les mouches sèches (en surface), les mouches noyées (sous l’eau) et les streamer (qui imitent de petits poissons). Il faut avoir plusieurs modèles en fonction de la saison. 
  • Une épuisette : pour faciliter la capture du poisson et sa remise à l’eau dans les meilleures conditions 
  • Du petit matériel : bobines de fils de différents diamètres, boites à mouches, amadou pour sécher la mouche, ciseaux, queue de rat de rechange etc.
  • Et à tout cela on peut rajouter le nécessaire pour monter ses propres mouches : étau, hameçons, plumes, poils, fibres, fils, porte bobine, vernis... la liste est longue !

Le matériel étant très spécifique, faites-vous conseiller par les vendeurs de nos magasins !

Où pêcher à la mouche ?

Pour commencer à pêcher à la mouche il est important de trouver un endroit bien dégagé afin de pouvoir fouetter sans obstacle :  un plan d’eau par exemple ou une rivière large comme la Dordogne

Dès que le geste est maitrisé, les parcours no-kill sont les spots de pêche les plus appropriés pour attraper truites fario et ombres. Il permettent de perfectionner sa technique.

En Vallée de la Dordogne, on ne peut que vous conseiller de pêcher la Dordogne dans sa partie mythique pour la pêche à la mouche : la portion Argentat-Beaulieu,.
S vous souhaitez pêcher plus au calme, descendez un peu et pêchez la partie Beaulieu-Souillac !

Comment pêcher à la mouche ? 

Débutant ? Evitez de prendre de mauvaises habitudes, faites-vous accompagner par un initié, contactez directement nos guides de pêche ! Ils proposent de nombreuses formules et personnaliseront vos leçons. Mieux que des mots sur cette page, faites confiance à ces professionnels de la pêche pour votre apprentissage de la pêche à la mouche.

Quelques astuces

La pêche à la mouche est avant tout une pêche d’observation, prenez le temps de bien regarder le comportement des insectes et des poissons avant de pêcher.

Achetez un pack prêt à l’emploi pour débutant : canne, moulinet garni et mouches.

Commencez à pêcher les poissons blancs, moins difficiles à leurrer ! Les vandoises par exemple, qui vivent en bancs, elles sont très faciles à attraper.