Le gardon

Très certainement le plus célèbre des poissons blancs, le gardon est un des poissons les plus facilement reconnaissable. Dans cette page, découvrez comment comment il vit, où le trouver et apprenez à le connaître pour vous faciliter sa pêche.

Caractéristiques et description : 

Le gardon, autre représentant de la grande famille des Cyprinidés, son nom latin Rutilus rutilus, qui signifie rouge éclatant en rapport avec la couleur de ses yeux. La taille moyenne est entre 10 et 25 cm. Le gardon à le corps massif et aplati latéralement. Le dos est vert foncé à vert bleuté, les flancs et le ventre sont argentés. Tout comme les yeux, les nageoires pectorales, pelviennes et anales sont rougeâtres.  

Répartition :   

Le gardon occupe toute l’Europe du nord jusqu’au début de la Russie Occidentale, à l’exception de la côte atlantique de la Norvège.

Mœurs :

Le gardon est grégaire, il vit en banc de quelques dizaines d’individus. Il fréquente tous les cours d’eau à l’exception des ruisseaux dans toutes les profondeurs. Le gardon est un des plus représenté en biomasse. Il se regroupe en hiver dans les zones profondes.

Reproduction :

La période de frai se déroule en avril et mai, sur les plantes aquatiques des zones peu profondes. Les mâles arborent des points blancs sur la tête durant cette période.

L’alimentation du gardon :

Le gardon est omnivore, il se nourrit d’invertébrés, vers, larves aquatiques et de végétaux aquatiques.

Les techniques de pêche au gardon : 

La pêche au coup en plan d’eau calme est la technique de prédilection pour capturer les gardons

Comme pour tous les poissons mouillez-vous bien les mains avant de saisir, et préférez les hameçons sans ardillons ce qui vous permettra de les décrocher plus facilement.

Règlementation de la pêche au gardon :

Comme la totalité des poissons blancs, vous avez la possibilité de le pêcher toute l’année dans les cours d’eau de 2ème catégorie !

Le poisson le plus fréquent dans les eaux calmes