En flânant à Loubressac dans les ruelles fleuries convergeant vers la place ombragée, ne manquez pas d'admirer l’architecture des maisons quercynoises, les fenêtres Renaissance, la maison des gardes du XVe siècle, la porte fortifiée... Puis gagnez le château à l’extrémité de l’éperon rocheux pour contempler le splendide panorama. Un autre point de vue s’ouvre à vous du côté de l’église. 

 

 

A découvrir à Loubressac

L’église Saint-Jean-Baptiste
Dans la seconde moitié du XIIIe siècle, une chapelle castrale dédiée à Saint-Jean-Baptiste est élevée dans le nouveau village fortifié par le baron de Loubressac, Hugues de Castelnau. Elle est ensuite englobée dans la nouvelle église construite par Adhémar d’Aigrefeuille au XIVe siècle et achevée vers 1520 par Anne d’Auriolle et son mari.
L’église est composée d’une  large nef à deux travées, de quatre chapelles latérales voutées sur croisées d’ogives et d’un chœur à cinq pans. A noter aussi un imposant clocher-tour desservi par une tour d’escalier en vis, et le portail sculpté, en partie martelé par les protestants qui occupèrent Loubressac en 1572.
Le tympan représente un Christ en Majesté et la Crucifixion, entre deux médaillons. On peut voir deux lions sculptés dans la partie inférieure du tympan qui, selon la tradition, proviendraient de l’ancienne église Saint-Pierre.

Le château
Edifié au cours de la seconde partie du XIVe siècle par Adhémar d’Aigrefeuille, Maréchal de la cour pontificale, il domine le village. Résidence des Barons de Loubressac au Moyen-Age, chaque grande famille au cours des siècles a apporté sa contribution, comme en témoignent les différents styles. Transformé en manoir à la fin du XIXème siècle, il sera ensuite vendu et racheté à plusieurs reprises. Propriété privée, il n’est pas accessible au public.

Le pont de Maday
Classé Monument Historique, c’est le plus ancien pont de la région. Il enjambe la Bave, et se situait sur le « Cami Roumieu », chemin des pèlerins qui partaient de Clermont-Ferrand ou du Puy en Velay pour se rendre à Rocamadour. Pont vouté à trois arches, dont une en ogive du XIVe siècle et deux rebâties en 1725.

Un petit circuit d’1km pour admirer le village et ses points de vue panoramiques 

1. En sortant de l’ancien Office de Tourisme prenez à gauche en direction de la D 118. Empruntez-la sur quelques mètres puis engagez-vous dans la ruelle qui monte à droite. Prenez à gauche pour admirer le panorama puis revenez sur vos pas et continuez dans la ruelle en direction de l’église. Passez sous le porche et poursuivez en face pour longer le cimetière.

2. Profitez du panorama sur la vallée de la Dordogne, avec face à vous le château de Castelnau.

3. Vous arrivez à la porte d’entrée du château de Loubressac. Ce château (privé) offre une magnifique vue sur la vallée de la Dordogne et celle de la Bave,  les châteaux de Castelnau et de Montal ainsi que sur les Tours de Saint-Laurent.

4. Passez devant l’église Saint-Jean-Baptiste. Elle devient église paroissiale après l’abandon de l’église Saint-Pierre du village primitif situé à une cinquantaine de mètres en contrebas du site actuel. Elle aurait été construite au XIVème siècle par le seigneur de Loubressac, puis agrandie est achevée en 1520 par les soins d’Anne d’Auriole et de son mari Raymond de Contaud-Cabrerets.

Le portail occidental porte les armes des Gontaud d’Auriole et une inscription en latin rappelle la date de 1520. Il fut malheureusement martelé par les protestants qui occupèrent Loubressac en 1572.
Le tympan représente la Crucifixion entre deux médaillons, un représentant le Christ devant Pilate et l’autre Judas avec les trente deniers de sa trahison dans une bourse autour du cou.

5. A l’horizon de ce magnifique paysage apparaissent les Tours de Saint-Laurent.

6. Magnifique point de vue surplombant le château de Castelnau.

7. Continuez sur 200m puis engagez-vous dans la ruelle à droite puis tout de suite à droite afin de revenir vers le bourg de Loubressac.