Ferme Sentiers Diamant Noir St Laurent Les ToursFerme Sentiers Diamant Noir St Laurent Les Tours
©Ferme Sentiers Diamant Noir St Laurent Les Tours |Lot Tourisme - C. ORY

Une escapade gourmande dans les sentiers du diamant noir

Par une chaude journée d’été, nous prenons un peu de hauteur pour rejoindre les sentiers du diamant noir. 19 heures : la ferme familiale des Boris à Saint-Laurent-les-Tours, à côté de Saint-Céré en Vallée de la Dordogne lotoise, nous ouvre ses portes pour une soirée truffes en plein air.

Ça tombe bien : nous connaissons mal ce champignon, un incontournable du terroir local !

La truffe, une histoire de famille

Raymond et son fils Patric nous accueillent chaleureusement dans leur cour. Devant nous, de grands panneaux de bois agrémentés de photos, d’articles de presse et de documents en tout genre. De véritables archives familiales retraçant les grands moments de l’exploitation et de la vie locale.

Nous entrons directement dans le vif du sujet avec une présentation très ludique du monde des champignons, en particulier de la fameuse Tuber Melanosporum, star de notre soirée !

La ferme des Boris, située entre Ségala et Causse, produit ses propres truffes et champignons, frais ou en conserve. Elle propose aussi des fruits et légumes de saison, une grande variété de légumes anciens (tomates, courgettes) et sa propre huile de noix, plusieurs fois médaillée ! Quelque chose me dit que nous allons faire frémir nos papilles…

Et ça ne tarde pas ! Bientôt, un joli buffet et sa nappe à carreaux se dévoile à nous : toast de beurre salé truffé, petites tomates du jardin, ratafia, jus artisanaux : de quoi prendre des forces avant de commencer la balade. Nous trinquons avec cet apéritif servi généreusement, accompagnés par quelques histoires sur les hommes et les femmes du pays de Saint-Céré.

Miam !

Le buffet de produits truffés

À la recherche de la truffe : démonstration !

Le cavage : c’est l’art d’aller dénicher les truffes de leur cachette secrète, entre terres caillouteuses et calcaires du causse, grâce au flair affûté d’un chien.

Comment le dresse-t-on pour rechercher le diamant noir ?

C’est toute une technique que nous découvrons, faite d’un peu de ruse et de patience, que nous explique Patric, accompagnée de sa chienne. Il nous précise qu’autrefois, c’est avec de valeureuses truies que l’on partait à la chasse aux truffes. Depuis les années 60, les chiens les ont remplacées.

Ferme Diamant Noir Boris Demonstration DressageFerme Diamant Noir Boris Demonstration Dressage

Balade contée à travers les sentiers

Bien chaussés, nous suivons notre guide et expert Raymond, à travers les sentiers pour une visite commentée de ses vieilles terrasses préservées. La visite de la truffière prend la forme d’une petite randonnée à petits pas, ponctuée de pauses sur la truffe (1,5 km de marche). De quoi nous mettre en appétit ! Ce véritable orateur a plus d’une histoire en poche. Nous sommes transportés dans l’univers des contes et histoires locales !

Orages de la Saint Laurent, truffes plein les champs !

Diamant noir et ciel étoilé

Remontant le sentier, nous sommes tout à coup pris d’un émerveillement visuel. Nous nous installons autour d’une cabane en pierre du 13ᵉ siècle illuminée aux lampions, dans un décor on ne peut plus poétique. Un dîner maison à base de produits truffés nous attend…

Toute la famille, sous la direction de la grand-mère, est affairée à la préparation des plats et au service. Ce cadre intimiste aux lumières tamisées se prête à la songerie et aux confidences… Nous nous délectons d’un bon verre de vin local, titillés par les odeurs qui émanent des grands plats en fonte.

Au loin, la lune accrochée à un ciel d’une pureté incroyable, vue sur le château de de Saint-Laurent-les-Tours éclairé, se dessine dans l’encadrement des branches sombres.

Sur la table dressée, entourée de chaises en fer forgé, une nappe à carreaux, des pichets de vin et des produits de la ferme cuisinés avec soin, la cuisine familiale de la grand-mère : une entrée, des grillades et des légumes de la ferme farcis à la viande truffée (une version végétarienne est aussi prévue). Un régal ! 

Une dernière déambulation, à la frontale

Bien rassasiés après ce repas de maître, nous rebroussons à travers les chemins, éclairés à la lumière de nos frontales. L’air est doux, et Raymond Boris marque encore plusieurs temps d’arrêt, parti dans ses récits plus passionnants les uns que les autres ! Malgré la fatigue qui commence à se faire sentir, nous sommes résolument pendus à ses lèvres.

Grand-Père Boris, raconte-nous encore une histoire… !

TruffeTruffe

Un dessert en poème

Nous sommes de retour à la ferme pour le dessert. La petit-fille a une surprise pour nous : un peu de poésie pour clôturer la soirée

Elle nous lit un poème composé elle-même, un très bel hommage à son grand-père adoré. L’émotion est palpable. Pas de doute : nous sommes accueillis dans l’intimité de cette famille, comme si nous en faisions partie.

Nous terminons cette soirée fastueuse avec la dégustation de tarte à la pêche de vigne faite maison, bien sûr ! Un délice.

Inspiration week-ends...

fr
Nos suggestions