hyper simple, hyper rapide, hyper bon !

Sucrée ou salée, elle était le plat du pauvre dans le haut Quercy.
Le soir, les vieux coupaient un morceau de lard dans la poêle qu’il recouvraient de cette belle pate pour en faire un plat complet et goûteux accompagné d’une salade de pissenlit, au lard toujours. !!!

En dessert, c’est avec les fruits de saison qu’elle se consomme ; pêches, abricots, prunes, pommes… A chaque mois sa pescajoune.

Le mieux, c’est de la cuire sur le feu de cheminée. Légèrement caramélisée par les flammes et fumée par l’âtre, c’est, encore brulante, qu’elle est la meilleure ;-))

Mon petit secret pour la déguster sans la faire ?

La meilleure est Chez Yvonne et Roger, mes voisins de Cahus. Mais là, c’est pour les voisins uniquement ;-/

Autre lieu, cette fois ouvert à tous : L’aire naturelle de Magalie Plage à Liourdres. On la déguste les pieds dans l’eau, entre amis. Elles sont  exceptionnelles : aux rillettes ou au rocamadour pour l’apéro et flambées à la prune en dessert. A tomber par terre !!!!

Tout y est : le spectacle avec la vielle casserole qui s’enflamme devant vous, le large lit de la Dordogne en arrière-plan ... et le goût des pescajounes de nos grands mères. 

La pescajoune maison

Pour une bonne pescajoune maison, j’ai tendance à tout faire à « visto de naz », c’est à dire , à vue de nez, ou  plutôt à la consistance de la pâte : Une pate à crêpe légèrement plus épaisse : un peu de farine, un peu de sel, du lait, des œufs….

La pescajoune est affaire de sentiment.

Pour finir nous avons tout de même essayé de peser pour vous donner quelques chances de la réussir 

La recette officielle !

INGRÉDIENTS :

  • 6 cuillerées à soupe de farine
  • 6 cuillerées à soupe de lait
  • 3 oeufs entier
  • 2 cuillerées à soupe de sucre
  • 2 cuillerées à soupe d’huile
  • Deux belles pommes
  • Une pincée de sel
  • Parfumer avec vanille et eau de vie

Préparation : 10 minutes - Cuisson : 15 minutes.

Faire la pâte à crêpe avec les ingrédients ci-dessus. La laisser reposer de manière à ce qu’elle soit un peu épaisse. 

Couper les pommes en lamelles fines. Les ajouter à la pate.

Huiler légèrement la poêle ; lorsqu’elle est bien chaude, verser deux louches de pâte contenant les fruits.

La pescajoune doit avoir 3 à 4 mm d’épaisseur. Laisser dorer d’un côté, puis la retourner. 

Retourner la Pescajoune : la méthode "A la volée"

La servir chaude, saupoudrée de sucre semoule. On peut remplacer les pommes par des poires. Mieux, des prunes dorées de Carennac. 

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

La pescajoune

Enfin on en parle !!!!
Puybrenaise émigrée sur Toulouse, mes collègues me regardent telle une extra-terrestre quand je leur dis que je régale les papilles de mes invités quand je fais une pescajoune (aux poires un délice et légèrement caramélisée, un délice...).
Merci pour ce reportage que j'ai diffusé sans attendre auprès des sceptiques !

Souvenir d'enfance a miers

Ce soir;j ai trop envie de me faire de belles pescajounes aux pommes.
Trop de beaux souvenirs d enfance ou le soir au coin du feu,on degutait les délicieuses pescajounes que ma mère nous faisait.on les trompait dans un bol de chocolat aux lait chaud

mes parents réalisaient la

mes parents réalisaient la pescajoune de blé noir
avec du bouillon de legumes. c'était exceptionel

la pescajoune

vous nous avez expliqué la recette sucrée.
comment l´adapter vous en recette salée ?
lard, oignons,, fromage ???
avez vous un petit truc que vous pourriez me dévoiler ?