LimeuilLimeuil
©Limeuil|Dordogne Périgord Tourisme

Limeuil

épousailles heureuses entre Vézère et Dordogne

Limeuil est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Dordogne (Périgord Pourpre), en région Nouvelle-Aquitaine. Elle est l’un des Plus Beaux Villages de France.

LimeuilLimeuil
©Limeuil

Et si, en cette magnifique journée ensoleillée, nous vous emmenions à la plage ? Oui, oui, ici, en Périgord ! À Limeuil plus exactement, là où s’embrassent candidement les eaux de la Dordogne et de la Vézère, sous l’œil bienveillant de l’un des Plus Beaux Villages de France.

N’oubliez pas votre maillot de bain, et prévoyez du rechange, car quelque chose nous dit que vous allez vouloir rester un moment !

Et au milieu coulent deux rivières...

Il est vrai que ce lieu de confluence est un régal pour les yeux. Ainsi, que vous arriviez de Trémolat, du Buisson ou du Bugue, votre regard est immédiatement captivé par la lumière qui émane du bourg médiéval perché sur sa butte. Limeuil irradie littéralement, avec ses maisons couleur ocre, serrées intimement les unes contre les autres. Si certaines sont bien à l’abri derrière leurs murs fortifiés, d’autres s’encanaillent hors de l’enceinte. Mais toutes n’en finissent pas de regarder vers ces rivières qui ont choisi de s’unir à leurs pieds, et dont les hommes ont décidé de célébrer la providentielle rencontre en édifiant deux gracieux ponts en pierre. L’un enjambe la fière Dordogne, tandis que l’autre salue une dernière fois la sauvage Vézère.   

Après cette délicieuse mise en bouche, la suite s’annonce tout aussi exquise, car Limeuil est un village généreux, dont on se régale à l’envi !

Limeuil-plage !

Restons pour l’instant à fleur d’eau, là où au XIXème siècle se dressait un port gabarrier florissant, dont la Place du Port reste l’un des derniers témoins. Celle-ci accueille désormais une plage ombragée, qui fleure bon le galet poli ! Une véritable aubaine si vous êtes mordu de ricochets ! Mais attention : ici, on ne rigole pas ! Pour briller, il va vous falloir trouver LE resquilhète de compétition, à savoir, LE galet de rivière idéal. Quant au cocktail du même nom, made in « Vallée de la Dordogne » évidemment, vous le savourerez plus tard, en trinquant à votre exploit, celui d’avoir pu atteindre la rive d’en face…  Eh oui, le challenge est relevé !

Sinon, vous pouvez aussi opter pour des activités où la seule performance consiste à prendre le maximum de plaisir, avec au choix : jouer les rapiettes au soleil, s’offrir une sieste bienfaisante à l’ombre des saules pleureurs, musarder le long des berges, taquiner le goujon, faire trempette et se laisser masser par les remous vigoureux des deux rivières…

En attendant de succomber avec délectation à telle ou telle distraction, voire à toutes si vous êtes vraiment gourmand, que diriez-vous de commencer par un sympathique graillou ? Et justement, les tables de pique-nique n’attendent que vous ! Avis aux plus rapides, car les places sont très prisées par les hordes de canoéistes et autres kayakistes affamés. Tiens ! Ça aussi c’est une idée : une chouette balade en canoë

On vous avait prévenu, à Limeuil vous n’allez pas vous ennuyer ! Et ce n’est qu’un début…

Un village "sportif"

S’amuser à faire des ronds dans l’eau n’est pas le seul sport local. Il y a aussi la grimpette ! Et avec son dédale de ruelles escarpées, Limeuil ne ménage pas les mollets !

Heureusement, il n’est pas interdit de faire des pauses, comme vous y invite le sentier du patrimoine, tout au long duquel l’histoire du bourg se dévoile pudiquement, depuis la Préhistoire, jusqu’au XIXème siècle, en passant par les invasions vikings, les tumultueuses guerres de Cent Ans, puis de Religion, et la terrible révolte des Croquants. Un passé mouvementé qui a laissé de nombreuses traces…

Depuis la porte fortifiée du Port, un premier arrêt s’impose au couvent des Récollets, devenu une pimpante mairie. Puis direction l’artère principale, pentue à souhait, pour rejoindre le haut village. Les maisons se succèdent, charmantes, fleuries à profusion, et ponctuées de multiples escaliers, courettes secrètes, et balcons audacieux. L’ancienne école, la maison du Porche, la maison de la Justice, toutes portent le poids des ans avec noblesse.

Derrière la maison dite la Tolérance, un réseau de carreyrous vous promet de jolies découvertes architecturales, dans un calme quasi religieux. Et justement, l’église Sainte-Catherine se trouve non loin. Elle héberge la vierge noire, si chère aux anciens gabarriers. On vous rappelle alors que la chapelle Saint-Martin lui fait écho. Située un peu plus bas, sur la route du Bugue, elle est l’une des plus remarquables chapelles romanes du Périgord.

Et bien sûr, il y a le château… Mais au fait, où est-il ?

Rendez-vous aux jardins panoramiques

Comme toute cité médiévale qui se respecte, Limeuil possède son enceinte, ses portes fortifiées, ses vieilles maisons, et ses ruelles étroites. Mais ne manquerait-il pas un élément de taille ? Eh oui, le fameux château fort, celui qui depuis son éperon rocheux se doit de dominer avec arrogance la vallée de la Dordogne ! Malheureusement, il a disparu, ou presque, car aujourd’hui, il n’en reste plus que quelques vestiges, au milieu desquels certains ressentent encore l’élégante présence de la sulfureuse Isabeau de Limeuil, laquelle aurait sûrement beaucoup aimé ce qu’il est advenu de ce lieu éminent…

Ainsi, à la place des douves, donjons et autres mâchicoulis, c’est un havre de verdure tout en délicatesse et poésie qui a vu le jour, imaginé au XIXème siècle par un médecin de l’armée coloniale, Fernand Linarès. Arboretum, jardin médiéval, jardin des couleurs, jardin des insectes, jardin d’eau, jardin des sorcières… Tous ces espaces offrent autant de haltes pour observer, apprendre, et même jouer, puisque des escape games y sont régulièrement organisés. Quant au cadre, il est incroyable ! Imaginez : un promontoire surplombant majestueusement la confluence de la Vézère et de la Dordogne, avec une vue à 360° ! Un lieu à consommer sans modération !

Entre plage, village et jardins, Limeuil n’hésite donc pas à varier les plaisirs. Et pour encore plus de convivialité, la cité peut compter sur ses ambassadeurs de choc, en la personne de ses artisans, dont les petites échoppes bien garnies égayent les ruelles. Souffleur de verre, tresseur de paille, potier, bijoutier d’art, et même maître brasseur, tous perpétuent une longue tradition d’artisanat, qui ne semble pas dater d’hier. En effet, de nombreux objets, retrouvés dans un abri sous roche situé sous l’ancien château, ont pu démontrer que nos ancêtres du Paléolithique s’adonnaient déjà avec passion à la gravure sur pierre ! Ici, l’héritage du passé est décidément bien ancré !

section-banner-bottom
fr
Fermer