Gabare Argentat Riviere .jpgGabare Argentat Riviere .jpg
©Gabare Argentat Riviere .jpg
Du 8 au 16 avril 2023Odyssée DordonhaUn voyage au fil de la rivière Dordogne

Odyssée Dordonha 2023

L’Odyssée Dordonha est un événement historique et festif programmé pour la première fois au Printemps 2023. Son but : rappeler et célébrer l’importance des gabares traditionnelles dans le commerce sur la rivière Dordogne et au-delà.
Au programme : 10 jours de descente sur la rivière, rythmés par des escales dans les ports historiques, ceux qui ont fait la réalité du passé commercial de la Dordogne. Il se déroulera du 8 au 16 avril 2023, au départ d’Argentat en Corrèze jusqu’à Libourne en Gironde.
La gabare passera ensuite le relais à un voilier pour remonter jusqu’au sud de la Bretagne et participer au célèbre événement maritime : la semaine du Golfe du Morbihan, du 15 au 21 mai.

Logo Odyssee Dordohna 1920Logo Odyssee Dordohna 1920
©Logo Odyssee Dordohna 1920

Valoriser les richesses patrimoniales et culinaires de la Vallée de la Dordogne

Valoriser les patrimoines naturels, culturels et agricoles liés à la rivière Dordogne : tel est l’objectif de l’Odyssée Dordonha, un évènement qui va nous replonger dans l’histoire des gabares et des gabariers !

Le projet : suivre l’aventure festive d’une gabare traditionnelle (embarcation à fond plat servant au transport fluvial de marchandises jusqu’au XIXe siècle) sur la rivière Dordogne, entre Argentat-sur-Dordogne et Libourne. Au terme de sa descente, elle passera le relais à un voilier pour remonter jusqu’en Bretagne et participer à la Semaine du Golfe du Morbihan.

Le voilier, nommé « le Corentin », a la particularité de pouvoir accoster en s’échouant sur les bancs de sable et les grèves.

Cette grande fête ne vise pas uniquement une mise en avant touristique : elle valorisera l’identité locale et les patrimoines de la Vallée de la Dordogne, traversant plusieurs départements : Corrèze, Lot, Dordogne, Gironde, avant de rejoindre le Morbihan.

Elle mettra en avant le rôle de la rivière dans le rayonnement des produits culturels et agricoles de la vallée.

Une histoire d'archives

Le projet est né à la suite de la découverte de documents d’archives sur le commerce fluvial ayant lieu sur la rivière Dordogne : des actes de vente du vin de Domme (apellation IGP en Dordogne) achetés pour être transportés par bateaux vers d’autres pays d’Europe puis la Chine.

« La référence la plus lointaine, celle du vin de Domme, a été retrouvée dans une lettre envoyée à David depuis
Landerneau par une négociante en vin Mme Bohay-Rivière. Dans un courrier du 23 juin 1758, elle parle des
vins arrivés de Libourne le 1er Juin :
• des vins rouges de Domme à 130 livres le tonneau
• des vins blancs de Castillon à 93
• des vins rouges de Libourne à 128

Le vin de Domme est le plus cher. C’est un bon argument pour justifier la place qu’il tenait à cette époque-là. »

Nicole MAINET-DELAIRE, géographe

1 semaine de descente sur la Dordogne

9 escales festives dans les ports historiques

L’Odyssée Dordonha : un événement, deux temps forts

  • du 8 au 16 avril 2023 : descente de la gabarre d’Argentat-sur-Dordogne à Libourne
  • du 15 au 21 mai 2023 : participation à la « Semaine du Golfe du Morbihan » à Vannes

9 étapes sont prévues avec à chaque halte une boutique de producteurs itinérante proposant des produits agricoles et culturels disponibles sur l’ensemble du parcours.

La Dordogne n’étant plus navigable comme autrefois, sept grutages seront nécessaires pour aider la gabare traditionnelle, conçue par Max Maïloa, à rejoindre Libourne.

À Libourne, un relais sera effectué avec un voilier plus conséquent : « Corentin », le Lougre de l’Odet. Celui-ci effectuera un convoyage jusqu’à Vannes dans le Morbihan. Là encore, cette opération sera l’occasion de promouvoir le territoire, son patrimoine et sa gastronomie.

Les escales festives le long de la Dordogne

La descente en gabarre sur la rivière Dordogne se fera en 9 jours, comportant des étapes (une nuit à quai) et des haltes dans les villes et ports historiques du passé commercial fluvial :

  • Jour 1. 8/04/23 : Argentat-sur-Dordogne – Beaulieu-sur-Dordogne
  • Jour 2. 9/04/23 : Vayrac – Souillac – Saint-Julien-de-Lampon
  • Jour 3. 10/04/23 : Saint-Julien-de-Lampon – Carsac-Aillac – Cénac-et-Saint-Julien
  • Jour 4. 11 /04/23 : Cénac-et-Saint-Julien – Limeuil
  • Jour 5. 12/04/23 : Limeuil – Mauzac
  • Jour 6. 13/04/23 : Saint-Capraise-de-Lalinde – Bergerac
  • Jour 7. 14/04/23 : Bergerac – Le Fleix – Pessac-sur-Dordogne
  • Jour 8. 15/04/23 : Pessac-sur-Dordogne – Castillon-la-Bataille – Branne
  • Jour 9. 16/04/23 : Branne – Libourne

Les organisateurs

Le projet de l’Odyssée Dordonha est porté par l’Association « Itinérance Vallée Dordogne » et fédère des communes, des communautés de communes, des associations, des départements et des entreprises sur 300 kilomètres de rivière d’Argentat-sur-Dordogne à Libourne.

Un voyage porté par

Deux embarcations traditionnelles

Elina : un « Courpet corrézien », bateau fluvial traditionnel

« Elina », c’est le nom donné à la gabarre utilisée pour la descente de la rivière Dordogne. Cette embarcation, réalisée avec des méthodes ancestrales, est une reconstitution d’un courpet corrézien traditionnel du XIXe siècle. Elle mesure 14 m de long pour 3,50 m de large. Ces embarcations à fond plat étaient construites dans les chantiers de Spontour, village de Corrèze au cœur des gorges de la Dordogne. Dans les années 1850, période de l’âge d’or de la batellerie, plus de 400 embarcations quittaient les chantiers chaque année. Ce modèle est le même que les gabarres réalisées pour le téléfilm de Josée Dayan « La Rivière Espérance » dans les années 1990 et inspiré des livres de l’écrivain Christian Signol.

Corentin : un « Lougre », voilier traditionnel de l’Atlantique

Le trajet vers la Bretagne se fera à bord d’un lougre, ces voiliers à fond plat ayant la capacité de « s’échouer » sur les bancs de sable et les grèves. Le Corentin est un voilier majestueux de 32m de long. Ce trois-mâts construit en 1990-1991 à Quimper est la réplique de l’Aimable Irma, un navire pratiquant le cabotage – ou transport de marchandises – sur les côtes bretonnes au XIXe siècle.
Propriété de l’association Le Lougre de l’Odet, Corentin a son port d’attache à Concarneau. Voilier de démonstration, il transporte des passagers sur la façade atlantique entre les mois de mai et d’octobre. Corentin est protégé au titre des monuments historiques grâce au label « Bateau d’Interêt Patrimonial » décerné par l’association Patrimoine Maritime et Fluvial.

Odyssée Dordonha

Programme des animations

Du 8 au 16 avril 2023
EN IMAGES

Présentation de l'Odyssée Dordonha

fr
Fermer