© Château de Commarque

Château de Commarque

le miraculé de la Vallée de la Vézère

Le château de Commarque est un château fort français, situé sur la commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine. Classé monument historique, il est réputé pour la richesse des traces d’occupation humaine qu’il renferme, couvrant la Préhistoire jusqu’au Moyen Âge.

Chateau De CommarqueChateau De CommarqueChateau De Commarque

La forteresse oubliée

 

Il se dit que ses ruines seraient hantées par un… cheval ! On avance aussi que les Templiers y auraient enfoui un fabuleux trésor. Et comme si cela ne suffisait pas à titiller l’intérêt des plus blasés, l’endroit abriterait rien de moins que la mythique Arche d’Alliance !

Le décor est à peine planté, que la forteresse oubliée de Commarque vous emmène déjà dans son univers on ne peut plus mystérieux et intrigant. Mais ce n’est encore qu’un début car, outre ses truculentes légendes, le site recèle de jolies surprises, bien réelles celles-ci, et à l’origine d’un véritable petit prodige : celui de vous faire survoler 15000 ans de l’évolution de l’Homme, d’une seule traite, avec beaucoup d’humilité, d’intelligence et d’émotion…

PRATIQUE

Château de Commarque
24620 Les Eyzies
Tél. : 05 53 59 00 25 / www.commarque.com

Ouvert de mai à octobre, tous les jours.

Mai/Juin : 11h-19h
Juillet /Août : 10h30-19h30
Du 1er au 19 septembre : 11h-19h
Du 20 septembre au 15 octobre : 13h-18h
Du 16 au 31 octobre : 11h-18h

TARIFS (Audio-guide, libre ou guidées)

Adulte : 8.80€ / Etudiant : 7€ / 13-17 ans : 5,5€ /

6-12 ans : 4,5€ / -6 ans : gratuit

Commarque

un lieu secret et préservé

Assurément, le château de Commarque est bien caché ! Et pour le dénicher, il n’a pas l’intention de vous faciliter la tâche !

Ainsi, depuis le modeste parking, situé au milieu de nulle part, entre Les Eyzies et Sarlat, un discret sentier vous invite à vous enfoncer à travers bois. Quelques 600 mètres plus loin, vous débouchez dans le fond de la vallée sauvage de la Beune, avec son paysage d’une incroyable sérénité.

Ici, le végétal est roi, à perte de vue…ou presque, car c’est là que l’objet de votre quête a choisi de vous surprendre !

Il faut dire qu’au cœur de toute cette végétation, à peine troublée par la percée discrète d’un autre château, celui de Laussel, cette soudaine et monumentale incursion minérale aux somptueuses nuances d’ocre, perchée sur son éperon rocheux, a de quoi décontenancer. Mais très vite, vous ressentez à quel point elle est en parfaite osmose avec l’environnement naturel qui lui sert d’écrin.

Et comme tous les visiteurs, sans exception, à peine avez-vous fait sa connaissance que vous voilà déjà conquis par l’envoûtant château de Commarque !

section-banner-top

Quand des pans d'histoire se superposent...

À Commarque, il y a ce que l’on voit…mais aussi ce que l’on ne soupçonne même pas.

Évidemment, il vous est impossible de louper le castrum médiéval, et les ruines de son village fortifié.

Mais pour l’instant, ce sont les soubassements calcaires de ce magistral ensemble qui vous intriguent, car ils semblent « troués » de façon peu naturelle.

Vous apprenez alors que l’histoire de Commarque remonte bien avant la période du Moyen Âge, et que de très lointaines traces d’occupation humaine se cachent un peu partout, notamment sous la forteresse.

Il y a tout d’abord ces surprenants abris taillés dans la roche, des habitats troglodytiques multimillénaires, dont l’un d’eux a été consciencieusement réaménagé.

Mais la plongée temporelle ne s’arrête pas là ! Elle vous entraîne encore plus profondément dans les entrailles de la falaise, lesquelles dissimulent une grotte préhistorique révélant plus de 200 sculptures pariétales extraordinaires, dont un cheval au réalisme inouï.

Étonnant à cet endroit ? Pas tant que cela, car la Beune appartient à la Vallée de la Vézère, encore baptisée Vallée de l’Homme, célèbre pour sa remarquable concentration de sites préhistoriques.

Ainsi, la grotte de Commarque compte quelques voisins prestigieux, dont le fameux Abri de Cap-Blanc. Mais comme beaucoup, elle est trop fragile et non ouverte au public. Cependant, au sein du castrum, une magnifique exposition lui est entièrement dédiée, avec une scénographie 3D saisissante, capable de vous faire replonger 15000 ans en arrière !

Du coup, plus une minute à perdre ! Direction les ruines du château, où vous attendent finalement bien plus de surprises que vous ne l’imaginiez !

Un site figé au XVIème siècle

Allez ! C’est parti !

Au gré de votre visite, vous allez franchir des douves, gravir des escaliers creusés dans le rocher, déambuler dans de singulières ruelles, puis rejoindre les vestiges des maisons nobles, et admirer l’étonnant mur clocher arborant fièrement la croix des Templiers.

Vos pas vont ensuite vous guider en direction du château, vers les salles du logis, dont certaines restent ouvertes aux quatre vents, offrant une vue imprenable. Grisé par la beauté de ce panorama, vous n’avez alors plus qu’une idée en tête : vous hisser tout en haut du donjon vertigineux, culminant à 80 mètres, afin d’embrasser d’un seul regard toute la somptuosité du lieu.

Perdu dans votre contemplation, vous vous prenez à retracer l’histoire de ce château : la première tour défensive en bois, édifiée au XIIème siècle par les Commarque, puis la transformation du domaine en un véritable castrum. Le don aux Templiers, la reprise par l’ordre des Hospitaliers, la vente à la famille de Beynac, la création de la coseigneurie regroupant plusieurs familles nobles, dont celle des Commarque, les querelles, les batailles… Puis plus rien !

Au XVIème siècle, tous les habitants désertent. La vie s’arrête ! 

Cet abandon définitif aurait pu être fatal à Commarque. Mais contre toute attente, c’est ce qui qui le rend aujourd’hui exceptionnel, car il n’a plus jamais subi d’autres transformations. Il est ainsi resté dans son jus, faisant le bonheur des historiens et des archéologues, mais aussi et surtout d’Hubert de Commarque, son nouvel ange gardien !

Accès

section-banner-bottom

L'incroyable sauvetage

d'un monument en péril

1962… Commarque n’est plus qu’une vague ruine romantique. La forêt a repris ses droits. Quand le jeune Hubert de Commarque retrouve le château oublié de ses aïeux, il n’a qu’un souhait : le ressusciter…

Chiche !

Eh bien il l’a fait ! Quant au résultat, il est impressionnant. Pour vous en convaincre, ne manquez surtout pas l’exposition de photos avant/après, retraçant les plus de 50 ans de travaux titanesques qu’il a déjà menés, et qu’il poursuit aujourd’hui, aidé de ses enfants. Par ailleurs, si par chance vous le croisez (il n’est jamais bien loin du château de sa vie !), n’hésitez pas à l’aborder, car c’est toujours avec infiniment de gentillesse et de simplicité qu’il s’applique à conter son épopée aux visiteurs. Un joli moment de partage, truffé d’anecdotes savoureuses, très émouvant, et authentique, à l’image de l’ensemble du site.

Au final, ce lieu hors du temps a véritablement quelque chose de magique, voire de mystique. D’ailleurs, après sa découverte, vous seriez presque tenté de croire à toutes ses légendes… Tiens ! Cela vous donne une idée : et si vous y reveniez le temps d’un escape game ? Le défi est lancé, et il risque d’être mémorable !

fr
Nos suggestions