Séjour en vélo électrique en Vallée de la Dordogne corrézienneSéjour en vélo électrique en Vallée de la Dordogne corrézienne
©Séjour en vélo électrique en Vallée de la Dordogne corrézienne|BEN GRIVOZ

Séjour bas-carbone en Vallée de la Dordogne corrézienne

La Vallée de la Dordogne corrézienne à vélo, entre Plus Beaux Villages de France et gastronomie

3 jours / 4 nuits

Type de séjour : itinérance en vélo électrique

Pour qui : en couple ou entre amis

Cheveux au vent, on a juste à tenir le guidon d’un vélo électrique pour se laisser glisser sur les routes verdoyantes de la Vallée de la Dordogne. Avec un sentiment de liberté, on part à l’assaut des Plus Beaux Villages de FranceCollonges-la-Rouge, Curemonte, Beaulieu-sur-Dordogne. Des bourgades pittoresques qui portent encore en elles le charme d’un autre temps. Au passage, on part à la rencontre de producteurs locaux pour savourer le meilleur des savoir-faire d’ici. Et puisqu’on aime varier les plaisirs, on descendra parfois de notre selle pour profiter de simples balades à pied, comblé par la beauté des panoramas grandioses, embrassé d’espace et de nature. C’est un parcours tout en courbes et en lenteur, où l’on revient à une bulle de détente après avoir vécu des aventures tout le jour. Des hébergements vertueux, parfois insolites, toujours cocooning.

Logo-sejour-bas-carbone-.png
©CRTNA

Programme au jour le jour

3 jours / 4 nuits

JOUR 1

Collonges-la-Rouge, le berceau des Plus Beaux Villages de France

Distance : 30 km en vélo électrique

Après une nuit à Brive, on récupère son vélo électrique (équipé de sacoches) avec Dordogne Outdoor Experience avant de rouler 20 km en direction de Collonges-la-Rouge, berceau des Plus Beaux Villages de France. En arrivant dans ce village en pierres de grès rouge, on ne tarde pas à comprendre la renommée de ce fleuron du patrimoine français. Une silhouette couleur rubis posée sur un vallon verdoyant, ponctuée de lierres rampants, de roses trémières et de terrasses animées. On s’enfonce dans un dédale de ruelles médiévales, admirant tours fortifiées, toitures de lauze et castels. Bientôt, les cloches de l’église Saint-Pierre nous indiquent l’heure de déjeuner !

Direction la terrasse du restaurant Le Maraîcher, vue sur le potager. Antoine et Florence Hartmann nous proposent ici une cuisine 100% locale, avec des fruits et légumes cultivés sur place dans un jardin en permaculture.

On file ensuite à Ligneyrac, à 4 km de là, pour visiter le Moulin de la Vie Contée, dont le nom rend hommage au Château de la Vicomté de Turenne qui lui fait face. Anne et Cyrille Abonnel-Jaubertie produisent ici 10 tonnes de noix par an, en Appellation d’Origine Protégée (A.O.P.) Noix du Périgord, et fabriquent des huiles en méthode artisanale à l’aide d’une meule en granit et de vieilles presses en fonte. Puis, 8 km plus loin dans le village de Noailhac, on teste le parcours Terra Aventura, une chasse aux trésors basée sur le géocaching. On rejoint enfin le coin de paradis de la Maison des Étoiles dans ce même village, où Gwenaëlle et Laurent Lepoutre ont fait construire la Domostella : une cabane insolite au dôme transparent permettant d’admirer un ciel étoilé d’une grande pureté. Dîner avec planches de produits locaux sur place.

JOUR 2

Curemonte, entre deux virées à la ferme

Distance : 27 km en vélo électrique

De bon matin, on reprend les pédales pour une quarantaine de minutes avant de rejoindre le Ranch de Chadenac à Chauffour-sur-Vell. Ce domaine d’équitation de loisirs est une véritable institution, tenue par la famille Foussat depuis les années 60. Ce centre équestre où vivent près de 30 chevaux et poneys propose des balades et randonnées à tous les publics. On profite alors d’une escapade d’une heure avant de reprendre la route en direction de Curemonte, un autre Plus Beaux Villages de France. Posé sur son éperon rocheux, il domine les vallées de la Sourdoire et du Maumont, et nous offre encore un bien beau panorama à observer ! Notez ses trois châteaux, ses trois églises et ses trois fontaines…

On peut pique-niquer en observant la ligne de crête, où bien se restaurer chez Marlène et Jérôme Miquel au restaurant La Barbacane, labellisé Bistrot d’Origine Corrèze.

Un passage s’impose à Lou Pé Dé Gril, chez François Guioni, un producteur de pissenlits qui aime le décliner sous toutes ses formes (apéritif, confitures, biscuits). Après ce goûter fleuri, une nouvelle étape de 8 km nous mène au Jardin de Beyssin à Puy d’Arnac, notre point de chute pour la fin de la journée. Visite de la ferme – une exploitation à taille humaine respectueuse de l’environnement – et du jardin de vivaces, graminées et roses anciennes, avant de dîner sur place les produits de la ferme, et de passer la nuit dans un tipi !

JOUR 3

Les rives de la Dordogne, de Beaulieu à Argentat

Distance : 42 km en vélo électrique

Après un petit-déjeuner à base de produits fermiers, on enchaîne sur une quarantaine de minutes à vélo pour rejoindre le troisième Plus Beaux Villages de France de notre aventure, récemment labellisé en 2022 : Beaulieu-sur-Dordogne. La cité médiévale en bord de rivière doit son développement à la construction d’une abbaye bénédictine par Rodolphe de Turenne, seigneur de la célèbre Vicomté, au 9e siècle. De nombreux pèlerins y vinrent alors et cette vocation permit au territoire de se développer. L’abbatiale Saint-Pierre de Beaulieu, avec son splendide tympan sculpté, témoigne encore de ce passé religieux. Ce village est un havre de paix, bénéficiant d’un micro-climat, il est surnommé “La Riviera Limousine” et agrémenté de nombreux palmiers et autres bananiers. Il témoigne aussi de l’histoire des gabares sur la Dordogne, ce transport fluvial de marchandises jusqu’au 19e siècle. Des balades en gabare, commentées ou gourmandes, permettent aujourd’hui de revivre de façon ludique l’épopée des gabariers.

On déjeune ensuite au restaurant le Saint-Estèphe, labellisé Bistrot Origine Corrèze, ou bien au restaurant Cueillette, tous deux situés à Altillac à quelques kilomètres de la rivière. Des chefs très engagés dans une démarche durable, proposant une cuisine à prix accessible, à partir de produits de qualité sourcés localement.

On suit dans l’après-midi les méandres de la Dordogne pendant près de 27 km en vélo (sur terrain plat) en direction d’Argentat-sur-Dordogne. C’est l’une des plus belles routes de la vallée. On rend nos vélos avant de faire un petit tour sur les quais pavés rive droite : on admire ses anciennes maisons de pêcheurs aux toits de lauzes et aux balcons fleuris. Il est bientôt l’heure de prendre le bus, retour à Brive ! Un dîner Chez Paulo (Bistrot d’Origine Corrèze) en centre-ville clôture cette journée bien sportive avant de rejoindre notre nid douillet au Grand Hôtel Brive. Départ demain matin.

On aime

  • La succession de 3 villages pittoresques, classés Plus Beaux Villages de France
  • La  cadre propice à l’observation des étoiles dans les hébergements insolites
  • Longer la Dordogne à vélo, et découvrir ses nombreuses facettes
  • La découverte de la gastronomie et des spécialités locales, entre restaurants et producteurs

Prix indicatif

environ 630 euros / personne*

Le prix comprend :

  • la location d’un vélo électrique et le rapatriement de celui-ci jusqu’à Brive
  • les hébergements
  • les repas (petit-déjeuner, déjeuner, dîner)
  • les activités

Le prix ne comprend pas :

  • le train jusqu’à Brive-la-Gaillarde
  • le trajet entre Argentat-sur-Dordogne et Brive-la-Gaillarde (bus ou taxi en fonction des disponibilités)

*Budget variable en fonction des choix suggérés, de la période et du nombre de personnes composant le séjour.

Accès

  • Accès au point de départ : gare SNCF de Brive-la-Gaillarde > via les lignes de train Intercités : Paris Austerlitz, Bordeaux, Tulle, Limoges Bénédictins
  • Retour au point de départ : gare SNCF de Brive-la-Gaillade > via la ligne de bus Argentat-sur-Dordogne – Brive-la-Gaillarde / ou en taxi selon la période
fr
Fermer