Beaulieu et ses gabares...

Au haut Moyen-âge, Beaulieu était un petit village de pêcheurs et d’éleveurs, sur un méandre de la Dordogne, appelé Vellinus. Seigneur de la famille de Turenne, Rodolphe chevauchait sur ses terres quand il s’arrêta dans ce petit village. Selon la légende, émerveillé par la beauté des lieux, il rebaptisa le village Bellus Locus (Beau Lieu en latin altéré) et décida vers 856-858 d’y fonder une abbaye bénédictine afin d’attirer des pèlerins et de développer le territoire.

Beaulieu se trouve sur un lieu stratégique aux confins de plusieurs provinces : Limousin, Auvergne et Quercy, site routier facile à contrôler, point de franchissement de la rivière. Il y eu un enrichissement rapide de l’abbaye, et la ville s’est développée autour avec un rempart de forme circulaire. Sur les quais, la chapelle des Pénitents avec son magnifique clocher-mur, se reflète sur la Dordogne et accueille en saison des expositions temporaires. Non loin de là, de mai à octobre, embarquez sur la gabare « L’Adèle et Clarisse », grande barque à fond plat, et découvrez toute l’épopée des gabariers qui descendaient jusqu’à Libourne livrer leurs chargements de bois.

A voir, à faire :

  1. L'Abbatiale Saint-Pierre et son trésor
  2. La maison Renaissance
  3. La rue Saint-Catherine
  4. Les quais et la chapelle des Pénitents
  5. Découvrir le patrimoine du village avec videoguide Limousin, un outil numérique d’accompagnement à la visite
  6. Une balade commentée en gabare
  7. Déguster un verre de vin paillé, « Le miel des muses »
  8. La fête de la fraise le 2ème dimanche de mai
  9. Un marché festif des producteurs de pays le lundi en juillet et août