La grémille

Classée parmi les poissons blancs, la grémille est en réalité un petit représentant de la famille des percidés, découvrez comment la reconnaitre.

Caractéristiques et description : 

La grémille « Gymnocephalus cernua »,  appelée aussi perche goujonnière, est un petit percidé. Elle possède donc toutes les caractéristiques propres à cette famille, nageoire dorsale en deux parties (rayons épineux et rayons mous), mœurs carnassières, opercules à épines etc.. Sa couleur varie du vert olive au gris-vert, le ventre est blanc. A l’âge adulte elle mesure entre 5 et 12 cm maximum (les plus grosses se trouvent dans les barrages de la Dordogne).

Répartition :   

Toute l’Europe du nord (latitude de la France) jusqu’au milieu de la Russie, sauf l’Irlande, l’Ecosse et la Norvège.

Mœurs :

Poisson plutôt grégaire, la grémille vit en banc de plusieurs dizaines d’individus dans le fond des cours d’eau et plans d’eau calmes. Elle est réputée agressive, vorace pour sa taille.

Reproduction :

La fraye se passe en avril et mai sur les obstacles près du bord des zones peu profondes. Sa maturité sexuelle est atteinte au bout de deux ans, c’est un poisson très prolifique.

L’alimentation de la grémille :

La Grémille est opportuniste, alevins, frai de poisson, larves et poissons à l’âge adulte.

Les techniques de pêche : 

La grémille se pêche au coup, c’est la principale raison pour laquelle elle est classée dans la famille des poissons blancs.

Règlementation de la pêche de la grémille :

Sa pêche est possible toute l’année dans les cours d’eau de 2ème catégorie.

Elle n’est pas rare, mais très localisée