Le rotengle

Découvrez le rotengle, poisson blanc plutôt rare, on le confond souvent avec le gardon qui lui ressemble. Comment les différencier ? Vous trouverez tout dans cette page.

Caractéristiques et description : 

Le rotengle « Scardinius erythrophthalmus ,  appelé aussi gardon rouge, est un autre représentant de la famille des cyprinidés. Il ressemble beaucoup au gardon, son corps est massif, aplatit latéralement. Le dos du rotengle est bleu gris, le ventre blanc et les flancs en dégradé de ces deux couleurs. Les nageoires sont beaucoup plus rouges, notamment les ventrales, l’anale et la queue. L’œil est de couleur or avec une tache rouge, la bouche est orientée vers le haut et la nageoire dorsale n’est pas alignée avec les nageoires ventrales. A l’âge adulte il mesure entre 20 et 45 cm maximum.

Répartition :   

Toute l’Europe jusqu’au milieu de la Russie, à l’exception du Portugal, de l’Espagne, et de l’Europe du nord.

Mœurs :

Poisson plutôt grégaire, le rotengle vit en banc de plusieurs dizaines d’individus, en surface, dans la végétation et les eaux calmes.

Reproduction :

La fraye se passe en avril et mai dans les plantes aquatiques près du bord. Proches du gardon ils peuvent s’hybrider formant des poissons stériles ayant des caractéristiques des deux poissons.

L’alimentation du rotengle :

Il mange toutes les petites proies qui passent à proximité : insectes terrestres en surface, larves et plantes.

Les techniques de pêche : 

Le rotengle se pêche comme le gardon et l’ablette, à la pêche au coup.

Règlementation de la pêche du rotengle :

Il est possible de la pêcher toute l’année dans les cours d’eau de 2ème catégorie profitez en !

L’astuce de Romain : Gardon A pour nageoires alignées, Rotengle O pour la bouche vers le haut !