Saint-CéréSaint-Céré
©Saint-Céré|Pascal Bernardon on Unsplash

Week-end à Saint-Céré et alentours

Une ville d’art et de culture en Vallée de la Dordogne

Si la ville de Saint-Céré ne compte guère plus de 3500 habitants à l’année, elle offre une remarquable diversité d’options de sorties culturelles et culinaires. Musée, théâtre, châteaux, marchés, brocantes, commerces, bars et restaurants… Son dynamisme atteint son apogée en période estivale, à l’occasion du célèbre Festival de Saint-Céré lorsqu’opéras, musiques de chambre et spectacles viennent enchanter cette cité autrefois surnommée la « Petite Venise lotoise » en raison de ses canaux. Aujourd’hui recouverts, seul subsiste le lit de la Bave, un affluent de la Dordogne. Voici une idée de week-end à Saint-Céré bien rempli !

Carte Saint CereCarte Saint Cere
©Carte Saint Cere

2 jours d'escapade à Saint-Céré

Saint-Céré est une petite ville lotoise située au nord du département, nichée entre le Ségala, la Limargue et les Causses du Quercy en Vallée de la Dordogne. Dominée par les tours de Saint-Laurent, siège de l’atelier-musée Jean Lurçat, valorisée à travers le label Pays d’art et d’histoire, elle témoigne d’un riche patrimoine, du Moyen-âge à nos jours. Au pied des premiers contreforts du Ségala, elle est aussi une destination de choix pour les amateurs de randonnées, offrant des parcours splendides et préservés, loin du tourisme de masse.

PROGRAMME DU SAMEDI

LE MATIN, GAGNER LES TOURS

L’Atelier-musée Jean Lurçat à Saint-Laurent-les-Tours

Jean Lurçat est mondialement reconnu pour son rôle dans la renaissance de la tapisserie moderne, au 20e siècle. C’est en 1941, alors qu’il participe activement aux luttes résistantes dans le Lot, son territoire d’attache, qu’il a un coup de cœur pour le château de Saint-Laurent. Il en fera sa demeure, et son lieu de création, au plus près des étoiles. Aujourd’hui on pénètre encore dans l’intimité de son atelier d’artiste devenu musée (labellisé Maison des Illustres), en visite libre ou guidée, pour admirer la collection permanente régulièrement agrémentées d’expositions temporaires. Un parcours sonore sur la vie de l’artiste, mis en son par Radio France avec des archives de l’INA, permet d’effectuer la visite sous un autre angle, bercé par la voix même de l’artiste.

DÉJEUNER PLACE DU MERCADIAL

Notre conseil : rejoindre la plus jolie place de la ville pour se restaurer

Le Philia

Ouvert début 2023, le restaurant Philia, tenu par le jeune chef lotois Thomas Biasutti, offre une cuisine bistronomique locale, résolument créative, avec une carte renouvelée chaque semaine. Son slogan “Philia, cuisine vivante” tient ici toutes ses promesses. Avis aux amateurs de vins : ici on découvre une vraie carte de passionné !

Le Bistrot de Bacchus

Le chef Stéphane D’Hoest, originaire du Nord, décline dans son restaurant Le Bistrot de Bacchus une cuisine inventive d’influence flamande, aidé par sa femme. Sur son ardoise en perpétuelle évolution, il propose des plats élaborés à base de viandes, poissons, produits du terroir… La décoration type bistrot et la présence de tonneaux rappellent que nous sommes aussi dans un bar à vins !

L’APRÈS-MIDI : LE COEUR DE VILLE

Après le déjeuner, on se dégourdit les jambes avec une agréable balade dans le centre historique, entre découverte du patrimoine et lèche-vitrines. Saint-Céré témoigne en effet de remarquables éléments architecturaux bien conservés, et d’une vie commerçante animée.

La Maison des Consuls et la place du Mercadial

Classée au titre des Monuments Historiques, la Maison des Consuls est une construction datée du 16e siècle dans la tradition médiévale. Au second étage, on trouve une fresque de la même période représentant des scènes mythologiques et religieuses (Job et son tas de fumier, Hercule et l’Hydre de Lerne et les Vertus) : cette salle est accessible à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine qui ont lieu chaque année en septembre. Aujourd’hui, la Maison des Consuls est une salle d’exposition temporaire ouverte gratuitement. Place du Mercadial, on ne peut pas manquer Le Sémaphore, une œuvre monumentale en bronze du sculpteur de notoriété mondiale, Marc Petit, né ici-même. Il en a fait don à la Ville de Saint-Céré.

La rue du Mazel

Une ancienne rue de bouchers, avec la maison natale du Général J.J. Ambert et sa splendide tour. Pour l’anecdote, le célèbre photographe humaniste Robert Doisneau l’a immortalisée. La photo est exposée à la Gare Doisneau à Carlux en Dordogne.

L’église des Récollets

Située sur les quais de la Bave, un affluent de la Dordogne, est une église baroque restaurée récemment après de longs travaux. Elle a été inaugurée le 7 mai 2023. Des visites guidées sont proposées par le Pays d’Art et d’Histoire Causses et Vallée de la Dordogne.

Le quartier des artisans

Ces dernières années, un véritable tissu d’artisanat s’est développé au coeur de Saint-Céré, autour de l’église Sainte Spérie, dessinant un quadrilatère délimité par l’avenue de la République, le boulevard Gambetta, la rue Faidherbe et la place de la République. Parmi les ateliers boutiques, on trouve des savoir-faire très divers : l’art du verre (Au Fil de la Matière), la création de bijoux en verre de Murano (Aventurine), les sacs en tissu (Les Sacs Rivery), la céramique raku (Mes Potes Rient) ou encore les créations de mots en fil de fer (Made By Sissi).

En prime, des ruelles et des pavés joliment colorés dans le cadre du Festival Saint-Céré dans l’Art-Rue, conduit par l’association Evidanse et la compagnie « Rouge à rêves ».

Déambuler le long du quai des Récollets...

...et profiter et de la vue !

Le moulin à huile de noix de Saint-Céré

Dans la rue Croix-de-la-Garde, non loin du quai des Récollets, se cache un authentique moulin à huile de noix artisanal, en marche depuis 1750. Doté d’un charme ancien assuré, avec ses deux meules, il produit des huiles et produits bio. Jean-Paul Bex, son fondateur, et ses deux gérants, Eulalie Pliesenmem et Frédéric Foglio, ouvrent leurs portes au public pour des démonstrations.

Les producteurs et les particuliers du coin viennent ici déposer leurs sacs de noix pour repartir avec leurs huiles, fraîchement obtenues à la force d’une presse des années 1920.

BOIRE UN VERRE EN DÉBUT DE SOIRÉE

La Confrérie de Dionysos

Un lieu mythique, rue Léon Moussinac, qui a vu passer de grandes stars. Dans les locaux de l’ancien Casino de Saint-Céré, il s’agit encore aujourd’hui d’un lieu branché où viennent des personnes de tous les âges. Ambiance pub décontracté, avec une belle terrasse abritée ou une cheminée allumée l’hiver, on y trouve une sympathique cave à vins, avec un large choix de crus et de bières locales à la carte. Pour les amateurs, des ateliers de dégustationsœnologiques sont proposés par Nicolas Bouysset, le propriétaire. De nombreux concerts et soirées à thème sont organisés toute l’année. Tapas à la carte : nems, pizzas, plateaux de charcuteries-fromages. Un détail à observer : les dessins de Jean Lurçat en personne sur les boiseries d’époque du bar…

DÎNER DANS UN HÔTEL PARTICULIER

Le Bistrot Puymule

Situé au cœur de Saint-Céré, place de l’église, le Bistrot Puymule, tenu par Pascal Ostrowski, propose une carte de salades, grillades, burgers-maison. Spécialités à découvrir : le foie gras poêlé sur toast infusé au safran du Quercy, son assiette autour du canard et son burger du Périgord. Tarte tatin, glaces artisanales ou tarte citron revisitée finiront agréablement votre repas. Charmante terrasse l’été, avec pour cadre le superbe hôtel particulier de Puymulé datant du 16e siècle.

Sortir le soir à Saint-Céré

Le Théâtre de l’Usine – Scenograph

Dans les locaux d’une ancienne manufacture de sacs et bagages, le Théâtre de l’Usine de Saint-Céré propose une programmation pluridisciplinaire, accessible, de qualité et ouverte à tous d’octobre à mai. Embarquez à la découverte d’artistes qui croisent les esthétiques et les répertoires, pour vous accompagner dans des voyages pleins d’émotions. La création est au cœur de la programmation. Le Théâtre de l’Usine, plus qu’un lieu de spectacles, un lieu de résidence pour les équipes artistiques, est une maison de théâtre ouverte, accueillante, qui souhaite titiller votre curiosité.

Le Festival de Saint-Céré

Festival estival d’opéra, de musique de chambre et de spectacles à Saint-Céré et aux alentours, qui se déroule tous les ans pendant la dernière semaine de juillet et la 1ʳᵉ quinzaine d’août. La particularité de cet événement : organiser des concerts dans des sites historiques de la Vallée de la Dordogne comme les châteaux de Castelnau-Bretenoux et de Montal.

L'événement majeur de l'année en images

Le Festival de Saint-Céré

Le Bal’Ograph

Fanny Aguado, danseuse chorégraphe et metteuse en scène, et le Théâtre de l’Usine s’emparent de l’ancienne salle emblématique, la cuisinent, la transforment, la détournent autour du BAL. Des DJs, des ambiances, des thèmes de soirée, un dancing, des concerts, un bar…. Un lieu de plaisir, de rencontre et de partage… Vous irez de surprises en surprises. Laissez-vous embarquer !

Le Bal’Ograph est un événement totalement déjanté organisé plusieurs fois par an à Saint-Céré. À tester, avec une tenue adaptée au thème de la soirée, sans cesse renouvelé.

PROGRAMME DU DIMANCHE

DIMANCHE MATIN, LE MARCHÉ ET SES PRODUITS LOCAUX

La place de la République

Centrale, avec sa statue du Maréchal Canrobert réalisée par Lenoir, elle est particulièrement animée le dimanche matin avec son marché, où à l’occasion de la foire de Saint-Céré chaque troisième mercredi du mois. Troquets, boutiques, mairie et bureau d’accueil de l’Office de tourisme Vallée de la Dordogne (ouvert de Pâques à la Toussaint) l’entourent. Un splendide magnolia tout de rose vêtu déploie toute sa splendeur à l’orée du printemps. De nombreux bancs et un square permettent un moment de flânerie, idéal pour lire un livre ou pique-niquer au bord du ruisseau après ses emplettes.

DÉJEUNER : LA BONNE TABLE DU DIMANCHE

Les Trois Soleils de Montal

Un nom inspiré d’une tapisserie de Jean Lurçat qui vivait à quelques pas de là dans son château de Saint-Laurent-les-Tours, une cuisine savoureuse, un menu qui se renouvelle sans cesse… Les Trois Soleils de Montal est un restaurant étoilé, situé à Saint-Jean-Lespinasse, à côté du Château de Montal et du golf de Montal.

APRÈS-MIDI : À L’ASSAUT DES CHÂTEAUX OU D’UNE GROTTE

À proximité des Trois Soleils de Montal, on poursuit sa découverte des abords de Saint-Céré avec le Château de Montal à Saint-Jean-Lespinasse, le Château de Castelnau-Bretenoux à Prudhomat ou encore les Grottes de Presque à Saint-Médard-de-Presque.

fr
Fermer