Dominée par les tours de Saint-Laurent où la ville se dressait à l’origine, Saint-Céré est située au carrefour du Ségala, du Limargue et du Causse.

Jadis sillonnée par plusieurs bras de la Bave affluent de la Dordogne, elle subissait régulièrement des crues dévastatrices. En 1611, un ingénieur hollandais fit construire un réseau de canaux traversant et enserrant la ville. On lui donna alors le surnom de Petite Venise. Dès le Moyen-Age, l’emplacement privilégié de Saint-Céré engendre une intense activité économique toujours présente aujourd’hui avec foires, marchés et commerces dynamiques. Son architecture remarquable conserve de nombreuses traces de ce passé florissant.

Plusieurs personnages célèbres ont établi résidence ici : Pierre Benoit de l’Académie française s’est inspiré des alentours pour écrire l’Atlantide et Le déjeuner de Sousceyrac et l’artiste Jean Lurçat créait ses tapisseries dans l’atelier de son château à Saint-Laurent-les-Tours. Mais aussi des sites comme les Grottes de Presque découvertes en 1825 et aménagées en 1922, offrent une cathédrale de concrétions comme seule la Nature en a le secret ! 

Sa situation géographique au pied des premiers contreforts du Ségala fait également de Saint-Céré un endroit de prédilection pour les randonneurs et les amoureux de la nature.

Saint-Céré - carte de situation

A voir, à faire

  1. La place du Mercadial
  2. Le quai des Récollets
  3. L’église Sainte-Spérie
  4. La rue Paramelle avec la plus ancienne maison de Saint-Céré
  5. Les Tours de Saint-Laurent et L’atelier-musée Jean Lurçat

Saint-Céré - points d'intérêts