© Instagram #valleedeladordogne

La Roque‑Gageac

La Roque-Gageac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Dordogne (Périgord Noir), en région Nouvelle-Aquitaine. Elle est l’un des « Plus Beaux Villages de France ».

Village emblématique de la Vallée de La Dordogne, La Roque-Gageac séduit tous les visiteurs par sa situation exceptionnelle et son étonnant microclimat.

La Roque GageacLa Roque GageacLa Roque Gageac

Une arrivée qui fait son effet

Sortie en canoë sur la Dordogne, terminus :

La Roque-Gageac

Après trois bonnes heures de descente, vous ne faites désormais plus qu’un avec votre canoë. Vous glissez doucement sur la Dordogne qui, loin de sa source sauvage, sait se faire paisible.

Fatigué ? Vous l’êtes, inévitablement. Depuis votre départ matinal, en amont de la rivière, il vous a fallu avaler les kilomètres à la simple force de vos bras. Mais au final, quelle inoubliable expérience, et surtout, quel spectacle unique ! D’ailleurs, le rideau n’est pas complètement tombé. L’arrivée se profile. Allez, un dernier effort ! Vous y êtes presque.

La Roque-Gageac s’annonce, enfin. L’un des Plus Beaux Villages de France. Et comme la Vallée de la Dordogne excelle toujours dans l’art de soigner ses effets, soyez sûr qu’une fois encore elle vous réserve un final de toute beauté…

Un village lové dans son cingle

Entre nous, pour l’instant, c’est surtout le désir d’en finir qui vous anime. Mais au moment où vous accélérez la cadence, votre regard est irrésistiblement attiré au loin. Un paysage aux tons ocrés se dessine. La rivière s’arrondit doucement, dévoilant un cingle majestueux…

Mais qu’est-ce qu’un cingle exactement ?

La Vallée de la Dordogne en compte quelques-uns de fameux, comme les cingles de Trémolat, Limeuil, ou encore Montfort. C’est l’une des particularités du Périgord. La rivière s’y fait très sinueuse, dessinant de pittoresques méandres en forme de larges boucles, dominées par d’abruptes parois calcaires, creusées à leur base. Les cingles. C’est au fond de l’un d’eux que le village de La Roque-Gageac s’est blotti, entre falaise et rivière. Il ne pouvait pas rêver plus beau cadre pour éblouir. 

Une irrésistible invitation à la contemplation

Wouhaou ! Quel panorama de carte postale !

Finalement, vous n’êtes plus aussi pressé de toucher la rive. 

Au milieu de la rivière, vous ne vous lassez pas d’admirer la scène qui se déroule devant vos yeux : le village se reflétant dans les eaux calmes de la Dordogne, avec ses élégantes maisons de pierre, harmonieusement alignées et serrées les unes contre les autres, si petites face à l’imposante falaise qui les domine…

À cet instant, vous ressentez à quel point l’endroit est chargé d’énergie positive. Dès lors, il vous tarde de le découvrir.

Cette première rencontre avec La Roque-Gageac n’était finalement qu’un savoureux avant-goût…

La perle exotique de la Vallée de la Dordogne

Ressentir la lumière bienfaisante

Depuis la route, l’arrivée sur le village est forcément un peu moins spectaculaire que depuis la rivière, mais elle n’en reste pas moins magnifique. Et puis surtout, il y a cette lumière incomparable qui se dégage des lieux, tout à la fois enveloppante, chaleureuse, et tellement accueillante.

Le temps de garer la voiture, vous voilà déjà prêt à passer derrière le décor étonnamment linéaire du front de rivière. Bien vite, vous repérez l’étroite sente piétonne qui vous invite à rejoindre les coulisses de ce théâtre grandeur nature.

Sitôt engagé dans la ruelle pentue, vous plongez dans un nouvel univers. Les fières bâtisses qui, plus bas, s’offraient ouvertement au soleil tout en regardant au loin, s’effacent au profit d’une succession d’épaisses maisons remparts semblant s’imbriquer les unes dans les autres. Toitures en lauzes, fenêtres admirablement ouvragées, exquis petits balcons en fer forgé, élégantes tourelles… Le regard se perd dans les moindres détails de cet audacieux enchevêtrement architectural.

La balade n’est pas longue, mais elle propose de cheminer à son rythme dans des ambiances très variées. Plutôt étroites et ombragées dans les parties basses, les ruelles s’ouvrent plus largement dans les parties hautes, plongeant sur la Vallée de la Dordogne, et laissant de nouveau la lumière pénétrer généreusement.

Tel est l’autre visage de La Roque-Gageac, le plus intimiste, et surtout le plus inattendu. Car, non, vous n’avez pas rêvé ! Durant votre flânerie, ce sont bien d’immenses palmiers et bananiers que vous avez pu admirer, entre autres… Mais par quel miracle sont-ils parvenus jusque-là ?

Un havre de paix insoupçonné

« Si le Paradis existait sur terre, c’est sûrement ce décor qu’il aurait choisi ».

Cette citation du romancier américain Henry Miller est gravée sur une plaque en plein cœur de La Roque-Gageac. Un homme discret, passionnément attaché à son village, l’avait faite sienne.

Gérard Dorin, ancien diplomate, insatiable voyageur et botaniste émérite, s’est attelé, dès la fin des années 1960, à végétaliser certaines ruelles escarpées de La Roque-Gageac. Profitant du microclimat ambiant (situation plein sud, protégée des vents, et proche de la rivière), il a imaginé un surprenant jardin exotique.

Pari réussi ! Désormais, palmiers, bananiers, orangers, citronniers, grenadiers, oliviers, cactus, agaves, figuiers, hibiscus et autres bambous géants, se côtoient dans un joyeux désordre savamment orchestré, propice à une délicieuse balade, gratuite de surcroît !

En vous faufilant dans ce paradis végétal, rafraîchissant pendant les grosses chaleurs, vous imaginez toute la patience qu’il a fallu à un seul homme pour réaliser ce petit prodige ! D’autant qu’il n’a jamais oublié de mettre en valeur le patrimoine architectural du village, et l’immuable maîtresse des lieux, la Dordogne…

Une histoire inscrite dans le paysage

Au fil de cette promenade, ponctuée de sublimes panoramas sur la Vallée de le Dordogne, La Roque-Gageac vous convie à feuilleter le livre de son histoire.

Depuis le fort troglodyte et son impressionnant escalier à flanc de falaise, jusqu’au ravissant château de La Malartrie, en passant par le manoir fortifié de Tarde, la petite église Notre-dame ancrée dans la roche, ou encore les imposantes maisons bourgeoises, le village vous plonge dans son passé de place forte militaire, puis de port commercial florissant.

Mais oui ! Le port ! Vous l’aviez presque oublié. Et pourtant, il est toujours là, avec ses fameuses gabares. Certes, le ballet des touristes a remplacé celui des marchandises, mais les gabariers d’aujourd’hui n’ont pas leur pareil pour vous conter avec passion l’histoire de la batellerie en Périgord.

Tiens ! Une prochaine fois, ce serait bien de programmer une petite excursion avec les enfants.

Pour l’heure, vous savourez une dernière fois la vue sur La Roque-Gageac. C’est la fin de journée, et la lumière se fait encore plus envoûtante. Un vrai régal !

Sur le chemin du retour, vous vous jurez de revenir. En famille, entre amis, en amoureux, pendant l’été, hors-saison… Peu importe. C’est un village auquel on s’attache. Et ce ne sont pas ses habitants qui vous contrediront, puisqu’ils lui pardonnent même ses fragilités, comme en 1957 où un terrible éboulement les marqua intimement. Déterminés, les Laroquois et Laroquoises ont consolidé leur falaise, et continuent plus que jamais à choyer leur singulier trésor

A voir, à faire...

à La Roque-Gageac

A voir, à faire à La Roque-Gageac

  • Déambuler dans les ruelles
  • Découvrir le jardin exotique
  • Descendre en canoé la Dordogne
  • Faire un tour en gabare

A voir, à faire à moins de 10 minutes de La Roque-Gageac

  • Assister à une démonstration de trébuchet au Château de Castelnaud
  • Revenir à l’époque du Moyen-Age au Château de Beynac
  • Profiter de la vue aux Jardins de Marqueyssac
  • Visiter la bastide de Domme

A faire quand il pleut à La Roque-Gageac

A faire en famille à La Roque-Gageac

Se baigner et Pique-niquer
Points de vue, panoramas
Parking
fr
Nos suggestions