Tour Tournemire

Pourquoi Martel s'appelle la Ville aux Sept Tours ?
 

Depuis le Moyen-Age, Martel compte un nombre impressionnant de tours.
En réalité il y en a bien plus que 7 !
Martel comptait au XVe siècle plus d'une trentaine de tours, tourelles et échauguettes. Elles portent les noms des bourgeois et des nobles.  Certaines servaient de tours de guet et parfois de prison.

 

Les tours les plus visibles et les plus connues : 

  • La tour du Palais de la Raymondie  côté cour  et la tour du Beffroi côté Place de la Halle : ce bâtiment a été édifié par Bernard Raymondie, fils présumé du vicomte de Turenne, à partir de 1280 
  • La tour de la Maison Fabri : lieu ou mourut Henri «Court-Mantel », fils aîné d’Henri II Plantagenêt et d’Aliénor d’Aquitaine, blessé alors qu’il venait de piller Rocamadour 
  • La tour Tournemire, dite aussi tour carrée : tour de guet et de défense, elle servit aussi de prison. 
  • La Julianie ou tour des Pénitents. 
  • La tour des Cordeliers : vestige du couvent des Cordeliers installés à Martel en 1230.
  • La tour de l’église Saint-Maur : clocher-porche, tour de défense du XVIe siècle.
  • La tour de l’Hôtel de Mirandol