© Malika Turin
MA CABANE AU (PETIT) CANADA

L'été indien en Vallée de la Dordogne

chez "Hêtre sous le Charme"

D’habitude à la rentrée, je balance entre excitation et nostalgie. Les jours qui raccourcissent sentent les fournitures scolaires, je retrouve mon train-train de métro, boulot, dodo, collègues et pauses café, club de sport, discussions devant l’école et sorties resto… D’habitude, je me résous à laisser l’été derrière moi et ça me va. Au revoir maillots de bains, pique-niques et apéros, bonjour embouteillages, doudounes et goutte au nez… Mais cette année, ce mois de Septembre, il me pèse sur le moral, de tout son poids. Nature, économie, politique, santé, société… « Tout fout le camp » BEN MOI AUSSI !

Camille © Kinga CichewiczCamille © Kinga CichewiczCamille © Kinga Cichewicz
• Camille •

Je veux croquer encore un morceau d’insouciance estivale, filer à la campagne et retrouver l’air pur. Je m’égare sur internet pour rêvasser un peu… Pinterest, Facebook, Insta, … Tiens ? C’est quoi cette photo ? Perchée entre les arbres au-dessus d’une rivière… Elle est superbe cette cabane ! C’est où ? Vallée de la Dordogne… « Hêtre sous le Charme »Bien trouvé ! Google Maps affiche 2h30 de route. Seulement ? Et si…. Ben oui après tout ! Allez ! On s’autorise une dernière virée !

Quelques clics plus tard, c’est réservé pour ce week-end. Je termine mon télétravail de la semaine et en 10 minutes les bagages sont faits. Fin d’aprem, je récupère ma fille à l’école et mon chéri sort d’une réunion inutilement longue. Il est presque 17h30 et nous voilà partis.

Une étroite bande de bitume virevoltant a pris la suite de l’autoroute pour nous guider jusqu’à nos quartiers d’été indien. La voix robotique du GPS s’exprime une dernière fois. « Vous êtes arrivés ». Joie ! On s’extirpe de la voiture. CLAC on enfile nos masques le temps de rencontrer nos hôtes et ça y’est. Ni une ni deux, on grimpe dans notre château de bois. Cette odeur ! Ce calme ! Le moment a un goût de madeleine de Proust.

section-banner-top
La terrasse donne sur la Dordogne qui s’écoule en contrebas. Là, sous nos yeux, un vrai spectacle apaisant et enchanteur. Le feuillage des arbres, éclairé par la chaude lumière de cette soirée, illumine le vallon de teintes rouges, orangées, jaunes et dorées… L’automne n’est plus très loin. Les oiseaux emplissent l’air de leurs trilles et roulades, dans une légère brise qui justifie la petite laine… en cette fin de journée, l’été semble vouloir jouer les prolongations.

Pour nous ce soir, dans le douillet de nos plaids et de notre paradis de bois avec vue, c’est jeux de société, bouquins, une tisane et au dodo ! Dehors, les étoiles brillent de plus en plus fort tandis que la nuit s’installe. On les voit si bien ici ! Allez je me couche. Demain, on arpentera la Vallée de la Dordogne.

Au matin je m’éveille en douceur, aux sons de la nature qui s’active à nouveau. Mes pieds nus sur le bois, je sors sur la terrasse. Je fais face au soleil qui m’enveloppe et me berce. Je m’étire longuement et respire un grand coup, les yeux fermés. La cabane se réveille, ça sent le café chaud. C’est l’heure du petit déj.

Milieu de matinée ce samedi, direction le marché de Bretenoux. Ma petite famille déambule entre les étals bariolés. Sur les pavés, encadrée par les maisons à colombages et bordée de terrasses, la place du marché, c’est le coeur de la bastide. Les empilements de fruits et légumes fleurent bon le soleil alors qu’un peu plus loin, une rôtissoire répand un parfum de volaille grillée.

Fruits, pain, fromage, on fait nos petites emplettes avant de se mettre en quête d’une berge accueillante pour notre repas du midi. On la trouve à Beaulieu-sur-Dordogne. Sous les arbres, au bord de l’eau, avec les reflets de la Chapelle des Pénitents et des vieilles maisons, c’est si calme et bucolique ! Un martin pêcheur surgit dans un éclair bleu ! Le temps qu’on réalise, le voilà déjà parti vers l’autre rive avec son déjeuner.

On doit approcher des 30°C… il fait tellement bon que nos pantalons remontent au dessus de nos genoux comme par magie. L’eau de la Dordogne nous rafraîchit de la voûte plantaire jusqu’en haut des mollets. J’aurais dû prendre les maillots. Pas grave. On se rattrape avec un concours de ricochets et j’établis un nouveau record personnel à 4 rebonds ! #fierté !

section-banner-bottom
Passage sur la passerelle, petite flânerie digestive dans les rues de Beaulieu, puis direction le Lot. On voit l’imposant château de Castelnau de partout ! La visite, ce sera pour une autre fois, car aujourd’hui, on choisit Autoire pour une balade un peu plus sportive sur les falaises, au départ d’un des plus beaux villages de France.Passé le village et ses maisons si pittoresques, on se gare et on marche en direction de la cascade. La forêt résonne du chuchotement de l’eau. Petite pause au pied de la chute impressionnante qui nous hypnotise un moment, avant de grimper vers le Château des Anglais. Whaou ! Quelle vue d’ici ! Le château sous la falaise, Autoire en contrebas et la vallée à l’horizon… un instant photo s’impose.

Dernier étage, nous voilà au sommet ! De là on domine le cirque d’Autoire et la Vallée de la Dordogne. C’est magnifique. On continue la balade sur le causse. Entre les murets de pierres sèches on tombe nez à nez avec un troupeau de chèvres qui viennent à notre rencontre ! Inattendu, un très bon moment de plus avant de retourner vers la voiture.

Le jour commence déjà sa descente quand nous retrouvons notre cabane perchée. C’est vraiment un petit Canada qui s’étend devant nous. Toutes ces couleurs qui réchauffent l’âme, tous ces arbres et l’eau de la Dordogne qui les baigne avec nonchalance…Demain on ira découvrir Rocamadour en mode “hors-saison”, peut-être qu’on ajoutera une grotte au programme et même un resto pour profiter aussi de la gastronomie locale avant de regagner la ville.

En attendant, je profite encore de notre alcôve d’un week-end. La soirée est belle. Je m’enroule dans mon plaid, j’attrape mon bouquin. Un dernier coup d’œil sur la vue et je retrouve ma page. Elles ont vraiment du bon, ces heures d’été indien !

section-banner-top

On y est ! Avant de remplir le formulaire…

vous pouvez consulter le règlement complet

et quand vous aurez fini,
pensez à préparer votre été indien en Vallée de la Dordogne !

fr
Nos suggestions