Test-page-web.mp4
La Vallée de la Dordogne n'a pas dit son dernier mot

Place à l'été indien !

Le mois d’août s’en est allé sans que l’on s’en aperçoive, les enfants ont repris le chemin de l’école et nous sommes déjà de retour au bureau, un brin plus bronzés tout de même. Puis il y a ceux qui ont pris le deuxième train pour leurs vacances d’été, et qui sont prêts à se la couler douce tout le mois de septembre. Bande de chanceux !

Prendre la poudre d’escampette en septembre, c’est le bon plan. La saison estivale laisse doucement place à l’été indien. Le soleil se couche plus tôt, certes, mais il nous fait l’honneur de sa présence et donne encore de sa personne pour faire exploser le mercure.

La Vallée de la Dordogne n’a pas encore dit son dernier mot et déploie tous ses charmes pour vous retenir le temps d’un séjour longue durée ou d’une escapade dominicale.

Alors, chaud devant ! C’est l’été indien et on compte bien vous faire profiter des beaux jours jusqu’au bout du bout.

1ère étape

Faire le plein de patrimoine

Que l’on soit féru d’architecture, d’Histoire ou que l’on apprécie simplement flâner dans les ruelles pittoresques des villages, il y a de quoi s’en donner à coeur joie !

Villages, châteaux, monuments, on a l’embarras du choix !

section-banner-top

Un p'tit détour par les villages

L’un des atouts phares de la Vallée de la Dordogne, ce sont ses villages. À flanc de falaises, en bord de rivière ou avec vue, chacune des petites bourgades du coin mérite qu’on y jette un oeil.

D’ailleurs, huit d’entre eux peuvent se targuer d’avoir le label Plus Beaux Villages de France. En avoir autant réunis sur un même territoire est assez exceptionnel pour être mentionné. Ce serait dommage de les louper !

On ne peut que vous conseiller d’aller vous promener du côté d’Autoire, de Beaulieu-sur-Dordogne, de Carennac, de Collonges-la-Rouge, de Curemonte, de Loubressac, de Martel ou encore de Rocamadour.

section-banner-top

À l'assaut des châteaux

On nous souffle dans l’oreille qu’il n’y aurait pas moins de 1001 châteaux en Vallée de la Dordogne. 1001 opportunités de se plonger dans un conte de fées, de partir sur les traces d’épopées romanesques et de se laisser conter les légendes qui ont traversé les époques.

Ils sont médiévaux, romantiques, inspirés de la Renaissance et parfois secrets. Ils sont dressés fièrement, résistent au temps, et nous dévoilent leurs histoires pour qu’elles perdurent encore longtemps.

Il nous faudrait toute une vie pour partir à l’assaut de ces 1001 merveilles. Aussi, on vous a préparé une sélection aux petits oignons. Préparez-vous, vous avez rendez-vous au château de Castelnau-Bretenoux, au château de Montal, et aux Tours de Merle.

Et un petit dernier pour la route : le château des Anglais à Autoire. Celui-ci ne se visite pas, puisqu’il n’en reste que quelques vestiges, mais il est accroché à la falaise, c’est un ancien repaire de brigands et il ne fait que deux mètres de large. Ça vaut le détour, non ?

section-banner-top
2ème étape

S'offrir une escapade au vert

Imaginez la rivière qui serpente à perte de vue, la vallée qui s’étend outrageusement sous vos yeux, quelques falaises qui viennent découper le paysage… Ça y est, vous avez planté le décor de la Vallée de la Dordogne ! On vous le dit tout de suite, c’est canon.

Pour les vacances de dernière minute, on se règle sur le rythme tranquille de la nature et on se laisse porter par le courant !

section-banner-top

À l'eau !

Pas de grande surprise, ici. Si l’on s’appelle Vallée de la Dordogne, c’est parce que la Dordogne traverse joyeusement notre territoire. Avec la rivière à portée de main, difficile de passer à côté d’une petite virée sur les berges.

Plusieurs options s’offrent à nous.

Les moins frileux pourront toujours s’offrir une petite baignade sur l’une des 21 plages naturelles du coin. Sinon, il y a aussi les plagettes sauvages qu’on découvre au fil de l’eau et qui méritent un petit arrêt.

Si on n’est pas trop tenté par un plouf rafraichissant, il y a toujours l’option canoë ou paddle. Pour les plus téméraires, on partira sur le niveau supérieur avec le canyoning et le rafting.

Et si malgré tout, on préfère rester au sec sur la terre ferme, on vous conseille d’aller jeter un oeil aux cascades d’Autoire, de Murel, et d’Aubazine.

section-banner-top

Plonger dans les entrailles de la Terre

Il y a des admirateurs de Jules Verne, par ici ? Parce qu’on vous emmène tout droit direction le centre de la Terre. Niveau grottes et gouffres, vous avez de quoi faire !

Il y a tout d’abord les Grottes de Presque qui viennent de souffler leur centième bougie cette année. Intimistes, elles accueillent même nos amis à 4 pattes. Autre possibilité : les Grottes de Lacave qui sont accessibles après un trajet en petit train souterrain. On peut même assister à des concerts !  Enfin, le Gouffre de Padirac qui nous conduit tout droit dans les profondeurs de la Planète bleue.

Pour les aventuriers dans l’âme, ceux qui aiment explorer, découvrir, s’émerveiller, on ne peut que vous conseiller la spéléo !

 

section-banner-top
3ème étape

Remonter le temps

C’était mieux avant. Que l’on soit adepte de l’adage ou que l’on préfère vivre l’instant présent, c’est toujours sympa de pouvoir s’offrir un petit voyage dans le temps. Préhistoire, Moyen-Âge, Renaissance, début de l’industrialisation… On choisit son époque et on se lance. On a des siècles d’Histoire à découvrir !

section-banner-top

Transports d'antan

Qui dit voyage dit moyen de transport. Exit la voiture, on prend son ticket et on embarque dans un train un peu particulier : le Truffadou. Le train à vapeur de Martel attend ses voyageurs pour les plonger en plein coeur du XIXème siècle. Dans un périple époustouflant en bord de falaises, on se lance sur les traces du premier train de marchandise qui acheminait les truffes jusqu’à la gare de Saint-Denis-près-Martel.

Après le chemin de fer, place au transport fluvial ! Cette fois-ci, on monte à bord des fameuses gabares d’Argentat et de Beaulieu pour vivre un petit bout de la folle épopée des gabariers, ces commerçants qui descendaient la rivière pour vendre leurs marchandises.

section-banner-top

Traverser les âges

Le patrimoine permet de virevolter d’époque en époque. Les villages nous soufflent leur passé et les châteaux nous conduisent du Moyen-Âge à la Renaissance en quelques kilomètres à peine. Ce qui nous entoure est le témoin parfait du temps qui passe.

Et l’humain dans tout ça ? Comment traverse-t-il les siècles ? Pour en savoir plus, on prend le temps de faire un bond côté Préhistoire sur les traces de l’homme de Néandertal et de visiter les grottes préhistoriques.

Puis on donne un coup d’accélérateur, direction l’époque médiévale avec les Fermes du Moyen-Âge. Au programme : une balade bucolique dans un village médiéval bâti entièrement par un seul homme.

Et si on veut remonter encore plus loin, on se prévoit un saut au Prehisto-Dino Parc. Ici point d’humain, on va directement à la rencontre du grand méchant T-Rex !

 

fr
Nos suggestions